Catégorie : EnergieCatégorie : Matériel

Délestage : de plus en plus de box grand public

Les box internet ont conquis presque tous les foyers. Une nouvelle typologie va bientôt frapper à la porte de votre chaumière. Commercialisées par des entreprises telles que Edelia, Voltalis, Poweo et Wirecom, ces box (smart meter) n’ont qu’un seul but : réduire votre consommation tout en déchargeant le réseau en période de pointe.

Une fois raccordé au tableau électrique, le boîtier coupe certains appareils afin d’alléger instantanément l’appel de puissance national. Résultat : une meilleure régulation du réseau qui conduit à des économies importantes pour les fournisseurs d’électricité. En échange l’usager bénéficie gratuitement d’un outil de suivi en temps réel Et d’un système automatique pour réduire sa consommation.

Il ne faut pas les confondre avec les délesteurs qui permettent de réduire la consommation électrique d’un logement en désactivant des appareils électriques en fonction d’une puissance maximale.

greenit_fr-delesteur.jpg

Ces box de dernière génération évitent des pic de demande électrique en fonction de la charge du réseau. Traduisez : elles dialoguent avec le fournisseur d’énergie pour ajuster votre consommation en fonction de la consommation globale de l’ensemble des usagers. Résultat ? Une consommation réduite de 10% ou plus pour le foyer et un black-out évité plus facilement pour le fournisseur d’énergie.

Des systèmes de régulation existent déjà depuis des décennies avec les heures creuses / pleines, les EJP, etc. Il existe aussi des compteurs intelligents. Boris en a construit un en 2 jours.

Alors, quel intérêt me direz-vous ? Les systèmes existants sont statiques et peu répandus. La souplesse et la facilité d’utilisation des nouveaux boitiers favorisent leur généralisation. Ces « box » sont utilisables directement par une population lambda pour qui le fer à souder est un gros mot.

Un appel d’offre d’ERDF pour l’installation de 35 millions de compteurs intelligents d’ici 2015 s’est clôturé le 30 janvier 2008.On peut donc envisager des effets de seuil positifs. Rappelez-vous qu’on n’allume pas et on n’éteint pas une centrale nucléaire pour soutenir un pic de consommation. Mieux vaut utiliser le charbon ou le pétrole, très polluants.

D’autre part, couplé à des systèmes de régulation interne comme le WPC 2.0 de Watteco, le dispositif de délestage devient réellement fin. Surtout si l’on envisage une généralisation de la production locale d’électricité à partir d’énergies renouvelables (éolien, hydrolique, solaire, etc.). Il va bien falloir router et mesurer tous ces flux. Les smart meter ont donc de l’avenir.

Voici quelques unes des box du marché.

greenit_fr-poweo-box.jpg
La Poweo Box de Poweo se limite pour l’instant à afficher la consommation du foyer en temps réel. Mais elle ne coûte que 3 euros TTC / mois. Son but est de sensibiliser les usagers pour leur permettre de mieux contrôler leur consommation d’électricité. Le lalpin Nabaztag peut faire office de box.

Passons à la gamme supérieure

greenit_fr-Edelia-EnergiBox-small.png
Comme la Poweo Box, l’EnergieBox d’Edelia suit la consommation du bâtiment en temps réel. Mais trois services y sont attachés : Tranquil’élec qui permet de suivre les consommations d’électricité à domicile, sur le web ou par courrier. Le boîtier vous envoie une alerte par e-mail, téléphone ou SMS si votre consommation dépasse un seuil. Edelia propose à peu près le même service pour l’eau (Tranquil’eau) et le gaz (Tranquil’gaz).

Encore plus fort.

voltalis-boitier-maitrise-energie.jpg
Voltalis propose le BluePod (ex. Monbox). Le BluePod est un boîtier communicant qui s’installe sur le circuit électrique du logement. Il module la consommation au cours du temps afin d’optimiser la dépense énergétique de certains équipements. Le principe est simple. Le BluePod suspend toutes les 4 heures pendant 30 minutes maxi l’alimentation d’appareils électriques thermiques (radiateurs, ballons d’eau chaude, clims, choisis par l’utilisateur) en fonction d’ordres émis par Voltalis via une puce GPRS.

En délestant une partie de l’installation en période de pointe, Voltalis estime pouvoir diminuer de 5 à 10% la consommation annuelle d’électricité quel que soit le fournisseur et jusqu’à 30% les émissions de CO2 d’un bâtiment. Je vais bientôt en tester un, donc bientôt un compte-rendu complet.

Dans la même veine

greenit_fr-ecobee-large.jpg
L’Ecobee est un thermostat intelligent programmable via le réseau Wi-Fi local (de la maison) et via le web. On peut programmer les heures de chauffage et la température désirée de son habitation. Ce boîtier intelligent affiche même la météo et propose des réglages qui s’appuient sur les prévisions météorologiques. Economies potentielles : 20% de la consommation annuelle de chauffage. De quoi rentabiliser l’achat (385$) en moins de 2 ans.

Lire aussi l’article de Steph sur EcoTech21.com.

Merci à Michel pour l’idée.

Frédéric Bordage

Expert en green IT, sobriété numérique, et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques, et anime GreenIT.fr et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In