Catégorie : EnergieCatégorie : Matériel

WPC 2.0 optimise la consommation d’énergie via CPL

Fabricant français de composants de communication « No New Wire » destinés aux secteurs de la maison intelligente et de l’efficacité énergétique, Watteco vient de présenter la 2ème version de sa technologie Watt Pulse Communication (WPC).

Plus qu’un simple compteur intelligent (smart meter), le WPC intègre un micro-modem courant porteur en ligne (CPL) pour relier les appareils au réseau électrique. Il permet ainsi, entre autre, d’économiser jusqu’à 20% sur les dépenses de consommation électrique tout en garantissant un meilleur confort et une sécurité adaptée.

Le micro-modem du WPC 2.0 propose un débit important de 10 kbits/s pour une consommation de moins de 10mW, soit 100 fois moins que les autres technologies. Contrairement aux technologies CPL classiques, qui injectent de l’énergie sous forme de porteuses, WPC utilise les fréquences de résonance du réseau électrique pour communiquer avec des pulses. Testé par le Laboratoire des Applications Numériques (LAN), ce mode de communication a été désigné comme la solution courant porteur bas débit la plus robuste sur le marché actuellement.

De taille très réduite (moins de 5 cm2) le WPC 2.0 est la base d’une seconde ligne de produits, WPC15.4 que Watteco lancera sur le marché début 2009. WPC15.4, grâce à l’adaptation de l’IEEE 802.15.4 au courant porteur, inter-opèrera avec les protocoles radio ZigBee, IP et 6LowPan offrant ainsi la possibilité de combiner, dans la maison, le CPL et la radiofréquence sur des configurations où cette dernière ne peut se suffire à elle-même.

Ces technologies sont destinées aux industriels qui peuvent les utiliser pour proposer de nombreuses applications domotiques : mesure et optimisation de l’efficacité énergétique, pilotage de l’éclairage, des volets roulants, de la sécurité…

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In