Catégorie : Energie

Google veut-il concurrencer EDF ?

La question mérite d’être sérieusement posée. Dans un récent communiqué, le géant du web indiquait en effet « Nous avons déjà acquis l’expérience de la conception et de la construction de très grands centres de données moins consommateurs d’énergie. Nous pourrions appliquer la même créativité et innovation au défi de la production d’énergies renouvelables à grande échelle ».

Google ne s’est pas arrêté là puisqu’il a aussi conclu un accord avec Général Electric (GE) pour créer un réseau électrique intelligent (nom de code SmartGrid) basé sur des capteurs intelligents. Il a également rejoint la Demand Response and Smart Grid Coalition qui réunit des producteurs de compteurs électriques intelligents (smart meter) comme eMeter, Comverge, ou iTron, et des spécialistes de l’ajustement entre l’offre et la demande comme EnerNOC et Aclara. (note : IBM est aussi présent)

Google a le nez fin. Comme me l’indiquait récemment un ancien responsable de centrale électrique, avec l’auto-production croissante d’énergie (éolien, solaire, etc.), l’enjeu se déplace sur la capacité du réseau à gérer intelligemment la rencontre entre l’offre et la demande. Une toile identique au web est entrain de se tisser au niveau du réseau électrique.

Rappelons que Google a aussi investi plus de 100 millions de dollars dans les énergies renouvelables.

Alors, en quoi tout cela est-il vert ?
Et bien, le transport d’électricité représente, pour la France (2005) environ 25 TWh (pour cause d’effet Joule, d’effet couronne ou de pertes à vide) sur les 509 TWh produits, soit 5% de la production électrique française. C’est énorme.

Ce chiffre peut être amélioré grâce aux grilles électriques intelligentes (telles le projet Smart Grid de Google) qui combinent de nombreuses sources d’électricité locales avec des capteurs intelligents et un logiciel d’optimisation de la distribution. Selon le rapport SMART 2020 : Enabling the low carbon economy in the information age, un réseau intelligent pourrait réduire les émissions de CO2 américaines de 480 millions de tonnes et économiser 35 milliards de dollars d’énergie et de carburants.

sources :
http://news.yahoo.com/s/usnw/20081113/pl_usnw/google__cpower__csg_and_cse_join_demand_response_and_smart_grid_coalition
http://googleblog.blogspot.com/2008/09/partnering-with-ge-on-clean-energy.html
http://www.google.com/intl/en/press/pressrel/20071127_green.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_%C3%A9lectrique

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In