Catégorie : Acteurs

Google : champion des cleantech aux USA

Sur son blog, le géant de Mountain View vient de lancer le programme Clean Energy 2030. On trouve aussi le détail du programme sur Knol, le concurrent Google de Wikipedia.

Partant de sa propre expérience, Google enjoint l’Amérique à se réveiller et à profiter de la formidable opportunité économique que représente le défi climatique. Selon Google, l’économie de l’après pétrole pourrait créer des millions d’emplois et doper l’économie américaine.

Le géant de la recherche propose en vrac d’améliorer la mesure de la consommation énergétique en bout de prise, de développer de nouvelles normes environnementales dans le bâtiment, de remplacer 20% de l’électricité issue de source primaires carbonées (charbon, pétrole) par des source d’énergies renouvelables (biomasse, éolien, solaire, géothermie, etc.), de évelopper les voitures électriques, etc.

Tout en rappelant que le défi climatique ne pourra être relever qu’en réduisant la consommation globale d’énergie, Google met l’accent sur le potentiel des cleantechs. Selon le Cleantech Group, au troisième trimestre 2008 Google était le second investisseur du pays dans ce domaine.

La liste des investissements est éloquentes : Actacell (batterie lithium-ion), AltaRock Energy et Potter Drilling(géothermie), Aptera Motors (véhicule électrique), Makani Power (éolien en haute altitude), etc.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In