Catégorie : EditeurCatégorie : Outils

Les moteurs de recherche se mettent au vert

[[ Précision importante : nous vous présentons ces moteurs parce qu’ils sont spécialisés sur les sujets du développement durable et du Green IT. L’empreinte écologique de ces moteurs est forcément plus importante qu’une simple recherche sur Google puisqu’ils s’appuient sur celui de Google et ajoutent donc un tiers supplémentaire. ]]

Nous vous avons déjà présenté certaines des initiatives écologiques de Google et Yahoo!. Mais les leaders de la recherche en ligne ne sont pas les seuls à s’intéreser à ce sujet. Trois moteurs francophones mérite le détour : Ekoolos, VeoSearch, et Way2Be.

EkOolos est un moteur de recherche francophone sur l’écologie, les sciences de la nature, la protection de l’environnement, la vie sauvage, l’éco-citoyenneté, le commerce équitable et la consommation responsable. Il aborde tous les thèmes – santé, consommation, technologie, voyage, etc. – mais ne référence par exemple que les produits de beauté bio. Particulièrement précis, il s’appuie sur Google;

logo-veosearch_fr.png
VeoSearch est lui aussi basé en France. Particulièrement dynamique, cette startup propose la même approche que EkOolos. Elle s’appuie sur des moteurs tiers (Liligo pour les voyages, Kelkoo pour le shopping, etc.). Ce moteur se différencie en reversant 50% de ses revenus publicitaires à des projets associatifs de développement durable. Il a ainsi reversé 32.000 euros depuis son ouverture grâce à 26 millions de requêtes réalisées par 50.000 internautes inscrits.

way2be.jpg
Basé sur le moteur de Google, Planete.Way2.Be va encore plus loin en reversant 100 % de ses bénéfices publicitaires à la fondation des Nations-Unies qui lutte contre le réchauffement climatique.

Il exite un grand nombre d’autres moteurs qui suivent cette approche. N’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires de cet article.

Enfin, une petite mise en garde. Le site Blackle largement médiatisé propose une version de Google sur fond noir. Il prétend ainsi permettre à chaque internaute de faire des économies d’énergie. En réalité, ce changement de couleur a très peu d’impact (en terme de consommation d’énergie) sur les écrans plats LCD. Cette astuce ne fonctionne que sur les écrans CRT (tube cathotique). Mais qui en possède encore un ? Un opportunisme pour le moins douteux.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In