Catégorie : ConstructeurCatégorie : EditeurCatégorie : Matériel

Sun atteind 1,28 PUE

En mai dernier, j’ai eu la chance de visiter le tout dernier datacenter de Sun basé à Santa Clara dans la Silicon Valley. C’est l’un des premiers datacenters "vert" avec un PUE (Power Usage Effectiveness) de 1,28. A titre de comparaison, Green Grid estime le PUE moyen actuel à 2,5 et vise un PUE de 2 d’ici fin 2009.

Le PUE mesure l’efficacité énergétique d’un datacenter. Il est calculé en divisant le total de l’énergie consommée par le datacenter, par le total de l’énergie effectivement utilisée par l’équipement informatique (serveur, stockage, réseau).
Un bon PUE est important à la fois pour faire des économies d’énergie qui se concrétisent directement par moins d’émission de gaz à effet de serre (GES). L’énergie représente aujourd’hui le principal point de progrès possible pour les centres informatiques. A quantité égale de calculs, une baisse de la consommation d’énergie se traduit par des économies financières et moins de rejet de CO2 dans l’atmosphère.

Un PUE de 1,28 signifie que Sun dépense seulement 28% de l’électricité du datacenter pour l’environnement des machines. 72% de la facture électrique part directement dans les disques, la mémoire, et les processeurs. Ce qui est un excellent ratio. En comparaison, un datacenter "historique", dépenses 50% d’énergie en dehors des ordinateurs.
La première phase de rénovation du datacenter de Santa Clara a consisté à consolider les machines physiques. Etalée sur trois mois, elle a permis d’augmenter la puissance de 450% tout en consommant 61% d’électricité en moins (2,2 MWh à 500 kWh) et en réduisant l’espace au sol de 88%.

sun-santa-clara_3.jpg
L’économie d’énergie équivaut à retirer 350 voitures de la route chaque année (4.100 tonnes de GES évités). Elle se traduit aussi par une économie annuelle de 1,1 millions de dollars. Cette économie d’énergie a été récompensée par le fournisseur d’électricité Silicon Valley Power qui a offert un rabais de 1 millions de dollars à Sun sur sa facture électrique. Aux Etats-Unis, les fournisseurs d’énergie n’arrivent plus à fournir, ils récompensent donc leurs clients qui consomment moins !

Pour obtenir ce résultat, les équipes techniques du datacenter ont joué sur différents tableaux. Le premier est l’efficacité du refroidissement des serveurs, obtenue par le confinement des racks (APC) pour extraire la chaleur directement aux points chauds tout en limitant la climatisation aux machines. La disposition des systèmes de refroidissement (Libert) par rapport aux racks a aussi été optimisé par une modélisation thermo-dynamique.
APC-Hot-Aisle-Containment-Solution_10558.jpgLibert_XDO-rack_cooling_system_10572.jpg

Sun a également joué sur les équipements à l’intérieur des racks en utilisant essentiellement des serveurs éco-efficients : Sun Fire T1000 et T2000.

L’autre intérêt de cette consolidation est qu’elle permet d’envisager l’avenir plus sereinement. A capacité électrique identique, Sun possède désormais une marge d’évolution plus importante. L’entreprise a donc découpé son datacenter en plusieurs zones modulaires accueillant des POD.

Ces derniers sont constitués d’unités standards incluant les racks, l’alimentation électrique, le confinement thermique et le système de refroidissement.

sun-santa-clara_6.jpg

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In