Catégorie : EditeurCatégorie : Logiciels

Windows Vista : l’horreur écologique

A l’occasion du CeBIT en avril dernier, le PDG de Microsoft donnait une excellente leçon de « greenwashing ». Citant une étude réalisée par PC Pro Labs, il affirmait que passer 200 PC sous Windows Vista permettait d’économiser 45 tonnes d’émission de CO2 chaque année.

Windows Vista, c’est un fait, gère mieux la consommation électrique que ses prédécesseurs. Mais une étude – menée par Softchoice sur 113.000 postes de travail répartis dans 400 entreprises – montre qu’en l’état actuel du parc de PC, 50% des machines doivent être remplacées pour pouvoir faire fonctionner le nouvel OS.

Windows Vista nécessite en effet un processeur 243% plus performant que Windows XP qui nécessite lui même un processeur 75% plus puissant que pour faire fonctionner Windows 2000… Pour obtenir ces résultats, Softchoice a simplement étudié la configuration matérielle minimale requise. Or, un processeur 243% plus puissant consomme plus d’énergie qu’un vieux processeur, même non optimisé.

Remplacer un PC qui fonctionne est une aberration écologique. Produire un PC nécessite en effet 10 fois l’énergie qu’il consommera tout au long de son cycle de vie. Et le remplacement des PC se traduit chaque année par des millions de tonnes de déchets extrêmement toxiques qui ne sont pas traités correctement.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In