Catégorie : Acteurs

L’empreinte carbone des nouvelles technologies va doubler d’ici 12 ans passant de 2 à 4%

L’empreinte carbone du secteur des nouvelles technologies devrait doubler d’ici 12 ans passant de 2 à 4% des émissions mondiales de CO2. Mais selon le rapport Smart 2020 : Enabling the low carbon economy in the information age réalisé par le Climate Group, l’industrie informatique a les moyens de réduire de 15% ses émissions de CO2 d’ici 2020, soit 7,8 Gtonnes. Les économies potentielles se chiffreraient en milliards de dollars.

Comme le souligne justement le rapport, au delà des économies d’énergie liées au matériel informatique, ce sont surtout les effets de levier de l’informatique sur les processus clés de l’entreprise qui auront le plus gros impact. Le rapport cite par exemple la réduction des déplacements grâce au outils de webconference, l’optimisation de la supply chain, etc. Mais il insiste aussi sur les bâtiments éco-intelligents (green building) et un réseau électrique plus intelligent (green power grid).

Les bâtiments sont les seconds plus gros consommateurs d’énergie dans le monde, juste après l’agriculture. Associés, l’éco-conception et une gestion technique de bâtiment (GTB) intelligente permettrait d’économiser 15% de leur dépense énergétique actuelle. Les gains potentiels dans l’industrie sont a peu près du même ordre.

Les auteurs du rapports insistent sur la nécessité de standardiser les indicateurs de mesure et les protocoles d’échange de données afin d’optimiser la consommation par une prise en compte plus globale de l’ensemble des paramètres.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In