Catégorie : Constructeur

Greenpeace : zéro pointé pour Microsoft et Nintendo

La 8ème édition du Guide pour une High-Tech responsable vient de paraître. L’objectif de ce guide est d’aider les acheteurs en entreprise et les consommateurs à acquérir des matériels plus respectueux de l’environnement.

Cette nouvelle édition comporte de nouveaux critères tels que l’engagement à abandonner certaines substances chimiques, l’intégration de plastique recyclé dans les appareils neufs, et un batterie de critères liées à la facture énergétique : efficacité énergétique de l’appareil, respect de la norme ISO 14064, part de l’énergie renouvelable utilisée pour la fabrication, etc.

Les entreprises sont notées sur 3 critères :
– élimination des substances toxiques (RoHS),
– économies d’énergie et réduction des gaz à effet de serre (protocole de Kyoto),
– recyclage des déchets électroniques (DEEE).

Sur 18 entreprises évaluées, seules Sony Ericsson et Sony ont obtenu la moyenne.

Les fabricants de téléphones portables arrivent en tête du classement : Sony-Ericsson (1), Sony (2) et Nokia (3). A l’opposé, les fournisseurs de consoles de jeu Microsoft (17)et Nintendo (18) finissent encore derniers avec des scores pitoyables.

Chez les constructeurs de PC, la situation est encore loin d’être aussi idyllique qu’ils voudraient nous le faire croire. Sony (2ème), Dell (5ème) et Toshiba (6eme) se classent en tête. HP et Lenovo qui communiquent pourtant beaucoup (avec Dell) sur leur engagement environnemental ne se distinguent pas du lot. Ils arrivent respectivement en 9ème et 13ème position dans le classement.

« L’industrie électronique doit se prendre en main pour lutter efficacement contre le changement climatique en réduisant à la fois son empreinte carbone directe et indirecte. Cette nouvelle édition redessine le paysage du Guide pour une hi-tech responsable et offre un portrait plus complet des actions des entreprises en faveur de l’environnement. Principe de précaution, recyclage et réduction de l’impact climatique constituent le triptyque du verdissement des TIC » explique Greenpeace dans un communiqué.

Le classement

Téléphonie
1. Sony Ericsson
3. Nokia
9. Motorola
16. LG Electronics

PC
2. Sony
5. Dell
6. Toshiba
7. Acer
9. HP
11. Apple
13. Lenovo
15. Fujitsu Siemens (FSC)

Ecrans
4. Samsung
7. Panasonic
12. Sharp
14. Philips

Consoles
17. Microsoft
18. Nintendo

Voici une synthèse de l’évaluation pour chaque fabricant. Vous retrouverez le détail dans le guide au format PDF.

** Téléphonie **
1er : Sony Ericsson
– Substances toxiques : Sony Ericsson rate de peu le score maximum car ses produits soi-disant exempts de retardateurs de flamme bromés (RFB) contiennent des traces de RFB à un seuil déraisonnablement élevé. En revanche, tous les produits de Sony Ericsson sont exempts de PVC et l’entreprise a éliminé les composés d’antimoine, de béryllium, et les phtalates des modèles commercialisés depuis janvier 2008.
– Energie : l’ensemble des produits dépassent les exigences du standard Energy Star
– Recyclage : c’est le point faible de Sony Ericsson. Seulement 1 à 13% de produits recyclés !

3eme : Nokia
Nokia arrive en 3ème position, malgré le maintien de son point de pénalité déduit de son score global de 5,8 pour « double discours » en matière de reprise et de recyclage des déchets (ramenant son score à 4,8). Les récentes enquêtes de terrain de Greenpeace montrent que les employés de Nokia ne sont toujours pas informés des services de reprise soi-disant mis en œuvre en Inde.
– Substances toxiques : lancement dès la fin 2005 de nouveaux modèles exempts de PVC. Elimination complète des RFB d’ici fin 2009.
– Energie : approvisionnement de 25% de sa consommation en énergie renouvelable en 2007. objectif de 50% d’ici 2010.
– Recyclage : 2% des ventes

9ème ex æquo : Motorola
– Substances toxiques : 55 modèles de téléphones mobiles dont les circuits imprimés sont exempts de RFB.
– Energie : 5,4% de sa consommation totale en énergies renouvelables en 2007. Chargeurs de téléphone mobile conforment Energy Star 4.0 depuis mars 2007.
– Recyclage : 3% des combinés vendus en 2005 (monde).

16ème : LG Electronics
– Substances toxiques : nouveaux modèles de téléphones mobiles dont les boîtiers, les emballages et les circuits imprimés principaux sont exempts d’halogène.
– Energie : rien de significatif ;
– Recyclage : 13,2% pour les équipements télécoms et informatiques.

** PC **
2eme : Sony
– Substances toxiques : commercialisation de modèles partiellement exempts de PVC et de RFB, notamment 3 modèles de caméras vidéo et plusieurs modèles de PC VAIO, de  » Walkman « , de Camcorder et d’appareils photos numériques.
– Energie : décloisonnement de ses données d émissions de gaz à effet de serre (GES) – vérifiées par un tiers – sur plus de 200 sites et de la part des énergies renouvelables (1,02%) dans sa consommation énergétique totale de 2006, tandis que Sony s engage à réduire ses émissions de GES.
– Recyclage : 53% des ventes de TV et PC. soutien à la Responsabilité Individuelle du Producteur (RIP), mise en place de programmes volontaires de reprise et de recyclage des déchets issus des produits de sa marque.

5ème : Dell
– Substances toxiques : Dell ne parvient pas à décoller sur les critères « substances chimiques », n’ayant toujours pas commercialisé de produits exempts de PVC et de RFB.
– Energie : 42% des PC portables et 57% des PC de bureau commercialisés depuis le 20 juillet 2007 offrent des configurations permettant d’atteindre ou de dépasser les exigences Energy Star.
– Recyclage : 12,4% des ventes effectuées il y a 7ans.

6ème : Toshiba
– Substances toxiques : substitution des phtalates, des composés d’antimoine et de béryllium d’ici 2012 pour les PC. Certains PC portables ont des circuits imprimés exempts de RFB. Certains produits certifiés EcoMark exempts de PVC.
– Energie : rien de significatif
– Recyclage : 12% des ventes actuelles de TV, PC, etc.

7ème : Acer
– Substances toxiques : efforts en matière de substances chimiques. éliminer des phtalates, des composés d’antimoine et de béryllium dans tous ses nouveaux produits d’ici 2012.
– Energie : 75% des PC portables, 10% des PC de bureau et 100% des moniteurs LCD sont conformes aux exigences Energy Star (depuis le 20 juillet 2007).
– Recyclage : 31,7% de ses ventes passées de PC de bureau et de PC portables… mais uniquement pour Taïwan.

9ème : HP
– Substances toxiques : Bien que HP fournisse une échéance pour l’élimination du PVC et des RFB (2009), cela ne concerne que les ordinateurs et non l’ensemble de son portfolio. HP doit toujours confirmer cet engagement par la commercialisation de produits exempts de ces substances dangereuses.
– Energie : réduction d’ici 2010 de la consommation énergétique (et des émissions de GES associés) des opérations et des produits HP de 25% par rapport au niveau de 2005.
– Recyclage : 15% des ventes passées en 2007. Plastiques recyclés dans ses matériels neufs.

11ème : Apple
– Substances toxiques : certains produits dont les composants-clés sont exempts de RFB et de PVC. Nouveaux modèles d’iMac et le MacBook Air disposent de boîtiers et de circuits imprimés exempts de brome ainsi que de câbles internes exempts de PVC. Les boîtiers et les circuits imprimés de millions d’iPods sont exempts de brome. MacBook Air conçu avec un écran LCD sans mercure dont le verre ne contient pas d’arsenic.
– Energie : tous ses ordinateurs de bureau et portables, écrans inclus, conforment Energy Star 4.0. chargeurs des iPod et des iPhone déjà conformes avec les nouvelles réglementations plus strictes (qu’Energy Star) de l’état de Californie qui entrent en vigueur le 1er juillet 2008.
– Recyclage : en 2006, 9,5% des ventes effectuées 7 ans auparavant.

13ème : Lenovo
– Substances toxiques : Lenovo doit encore faire ses preuves et commercialiser des produits exempts de RFB et de PVC ainsi que s’engager sur l’élimination des composés de béryllium, d’antimoine et de tous les phtalates.
– Energie : pas vérification des chiffres par une tierce partie. tous les modèles de PC portables ou de bureaux et de moniteurs introduits depuis l’entrée en vigueur d’Energy Star 4.0 y sont conformes.
– Recyclage : 2,16% de la masse des produits sortis d’usine en 2007. 7,74% si on se réfère à l’année 2000.

15ème : Fujitsu Siemens
– Substances toxiques : gamme de produits éco-certifiés (plastiques aux retardateurs de flamme non-halogénés, circuits imprimés pour carte mère et alimentation sans halogène). Pas d’information sur l’absence éventuelle de PVC dans les autres composants.
– Energie : Engagement à réduire ses émissions d’au moins 50% en 2050 (comparativement à 1990) pour l’ensemble de ses activités mondiales.
– Recyclage : 22,5% des ventes effectuées 7 ans auparavant (ne concerne que l’Allemagne). Objectif de 25% d ici 2010.

Ecrans
4eme : Samsung
– Substances toxiques : Depuis Novembre 2007, tous ses nouveaux modèles d’écrans LCD sont exempts de PVC, un pas important pour structurer le marché du « sans PVC » car Samsung en est le n°1 mondial du secteur. commercialisation de téléphones portables partiellement exempts de RFB. puces mémoire et semi-conducteurs exempts d’halogènes pour certaines applications.
– Energie : pas d’initiative significative
– Recyclage : 12% de PC recyclés et 9% pour les téléphones mobiles. usage de plastique recyclé (16,1% des matériels neufs).

7ème : Panasonic
– Substances toxiques : certains produits exempts de PVC et de RFB
– Energie : 100% des PC commercialisés depuis 2007 conformes à la dernière version d’Energy Star (30% au-delà des exigences).
– Recyclage : nc

12ème : Sharp
– Substances toxiques : nombreux modèles de TV à écran LCD et de modules solaires exempts de PVC. Engagement à éliminer les phtalates de tous ses produits d’ici fin 2010.
– Energie : TV à écran LCD conformes Energy Star. 60% des modèles dépassent ce standard de 30%, et 25% qui le dépassent d’au moins 50%.
– Recyclage : petites quantités de plastique recyclé dans ses produits.

14ème : Philips
un point de pénalité pour « double langage » sur la Responsabilité Individuelle du Producteur (RIP) : sur son site web international, Philips reconnaît les bénéfices de la RIP tandis qu’aux Etats-Unis, Philips persiste à faire partie de l’EMCRR (Electronic Manufacturers Coalition for Responsible Recycling), un lobby qui s’oppose à la responsabilité du producteur et demande que les consommateurs portent la charge financière du recyclage via une taxe à l’achat ( ARF : advanced recycling fee).
– Substances toxiques : Engagement à éliminer tous les phtalates et composés d’antimoine d’ici le 31 décembre 2010. Les composés de béryllium font déjà l’objet de restrictions et l’arsenic est en cours d’élimination du verre des écrans TV et autres écrans depuis 2008.
– Energie : Le score  » énergie  » de Philips est le meilleur de toutes les marques du classement. Engagement à réduire son empreinte carbone opérationnelle de 25% d’ici 2012 (en comparaison de 2007). 10% d’électricité verte en 2007. 71% de tous les modèles de TV commercialisés après 2005 conformes Energy Star pour les modèles vendus aux Etats-Unis.
– Recyclage : rien de significatif

Consoles
17ème : Microsoft
– Substances toxiques : Objectif d’élimination des phtalates d’ici 2010.
– Energie : rien de significatif.
– Recyclage : rien de significatif.

18ème : Nintendo
– Substances toxiques : Etude en cours pour l’élimination des phtalates, antimoine et béryllium sans engagement.
– Energie : rien de significatif.
– Recyclage : rien de significatif.

greenpeace-8eme_edition-tableau.jpg

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In