Catégorie : NormesCatégorie : Réseau

Green Ethernet : 44% d’économies potentielles

Le relais d’un signal sur un réseau Ethernet nécessite plus ou moins d’énergie selon la longueur du câble qui est relié au commutateur. Parce que la crise énergétique n’existait pas lors de leur conception, la plupart des commutateurs fonctionnent en permanence à pleine puissance, que le câble mesure 50 centimètres ou 10 mètres.

La technologie Green Ethernet vise a rendre les commutateurs plus intelligents et plus respectueux de l’environnement en leur permettant :
– d’adapter la quantité d’électricité utilisée en fonction de la longueur de chaque câble qui y est relié,
– et de mettre en veille les ports inutilisés (pas de câble, ordinateur en veille à l’autre bout du câble, etc.).

Selon D-Link, cette approche permet, en moyenne, de réduire la consommation électrique du commutateur de 44 %.

sample_power_savings_chart.gif

Le circuit électronique qui gère la mise en veille et l’adaptation de la puissance électrique est peu coûteux. L’approche Green Ethernet n’augmente donc pas le prix du commutateur. Au contraire, la mise en veille permet de prolonger la durée de vie du commutateur.

Selon les chercheurs du groupe de travail EEE (Energy Efficient Ethernet) de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronic Engineers), Green Ethernet permettrait d’économiser 450 millions de dollars par an à l’échelle des Etats-Unis. Donc plusieurs milliards de dollars et des tonnes de CO2 à l’échelle de la planète.

D-Link_GreenEthernet_0.jpg

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In