Catégorie : Hébergeur

Easynet divise par deux son budget voyage grâce à la télé-présence

L’augmentation du baril se traduit par une augmentation importante des coûts de déplacement. « Cette dimension vient s’ajouter à la réflexion d’entreprises déjà sensibles à la problématique écologique » constate Scott Morrisson, vice-président de la recherche chez Gartner.

Le marché de la conférence en ligne se développe donc bien. Selon Vanson Bourne, 66% des entreprises de plus de 1000 salariés et 82% des entreprises de plus de 3000 salariés sont déjà équipées d’une solution. La plupart utilisent des systèmes d’audio et de web conférence.

Gartner note cependant que les services, haut de gamme, dits de télé-présence, sont sous utilisés. Seulement 7% d’entre eux fonctionneraient régulièrement. « La plupart des systèmes qui ont 5 ans sont trop contraignants à utiliser » estime Jean-Sébastien Moglia, responsable Marketing-Communication chez Easynet France.

L’opérateur a donc lancé l’offre Managed Virtual Meeting en avril dernier. Basée sur les solutions de télé-présence RPXT haute définition (HD) et HDX 9000T de Polycom, elle permet de simuler la présence (grandeur nature) d’une dizaine de collaborateurs de part et d’autre d’un écran géant. Ce réalisme augmente l’efficacité de la réunion virtuelle. On évite ainsi des déplacements inutiles.

polycom_telepresence3.jpg

Plusieurs cabinets d’étude estiment le coût complet d’une journée de voyage d’affaires autour de 500 euros par personne sur la même zone géographique (proche Europe) et jusqu’à 1500 euros selon la destination et le temps passé sur place. A ce rythme, le ROI de Managed Virtual Meeting est compris entre 12 et 18 mois selon la fréquence d’utilisation de la salle de videoconférence.

Cette option se greffe à l’offre de base de l’opérateur : VPN, etc. Easynet fournit la connectivité et le service. Il installe aussi la salle de conférence et le matériel de Polycom. Le fonctionnement est très simple. Il suffit d’envoyer un e-mail contenant les paramètres de la conférence à un concierge et le tour est joué.

La première motivation des utilisateurs de Managed Virtual Meeting est de faire des économies. Mais, « à terme le schéma va s’équilibrer » estime Jean-Sébastien Moglia. « La pression écologique – taxe carbone par exemple – devra être intégrée au coût de revient des produits. Les entreprises qui utiliseront des outils de télé-présence n’auront pas à compenser les émissions de CO2 ainsi évitées » prédit-il.

Easynet utilise son propre système entre Londres et Paris (et bientôt Bruxelles et Hambourg). Moyennant une utilisation d’environ 25 heures par semaine, il aurait permis à l’opérateur de diviser par deux les déplacements de ses salariés (et d’autant le coût des trajets et les émissions ce CO2).

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In