Catégorie : Acteurs

« Le green IT n’est pas une mode »

Euan Davis est analyste chez Forrester Research. Spécialiste du sourcing, c’est aussi l’un des experts européens du green IT. Il est à l’origine de la plupart des études publiées par le cabinet.

Comment expliquez-vous l’émergence de cette tendance ?
C’est la conséquence logique de de la crise de énergie et des problèmes environnementaux. L’électricité représente 10% du budget des DSI. La facture électrique des ordinateurs (sur leur durée de vie) est désormais supérieure au coût d’achat. Consommer moins d’énergie signifie faire des économies et rejeter moins de CO2. La pression des consommateurs pousse les aussi les entreprises à adopter une véritable stratégie de développement durable.

Les entreprises peuvent-elles faire l’impasse sur le green IT ?
Non. Pour que leur stratégie développement durable soit crédible, elles doivent agir concrètement. De toutes façons les entreprises et les fabricants n’ont plus le choix. Les directives européennes – RoHS, WEEE, EuP – et américaines doivent être appliquées.

Où en sont les entreprises que vous conseillez ?
Il y a un an les DSI « y réfléchissaient ». Aujourd’hui, elles élaborent des plans d’actions concrets, créent des équipes dédiées, etc. Bref, elles se mettent en ordre de bataille. C’est souvent le comité de direction qui initie le projet. Mais avec un baril de pétrole à plus de 140 dollars et une consommation électrique des PC qui augmente de 5% tous les ans, les DAF commencent aussi à s’intéresser à ce sujet.

Quelles sont les mesures les plus efficaces à court terme ?
Les problématiques environnementales – directive WEEE notamment – sont bien prises en charge par les fabricants de matériel. Les entreprises visent donc en priorité la réduction de la consommation électrique. Dans ce domaine, la politique d’achat (sourcing) est un formidable levier. En Angleterre, BT a réduit ses rejets de CO2 de 50% en achetant de l’électricité « verte » plutôt que de l’électricité traditionnelle. C’est simple, efficace et rapide. Les éco-labels informatiques facilitent aussi le travail des acheteurs. 54% d’entre eux en tiennent déjà compte dans leurs appels d’offre.

Et les économies d’énergie ?
Elles se concentrent au niveau des datacenters car les progrès réalisés sur les datacenters sont plus simple à mesurer. Notamment grâce à des indicateurs tels que le PUE (Power Usage Effectiveness) créé par le consortium Green Grid.

Quelles sont les initiatives les plus innovantes chez vos clients ?
Certains PDG mettent en place un système de bonus – malus basé sur le ratio revenus / émissions de carbone. Chaque ligne de revenu peut donc être évaluée en fonction des deux critères : marge ET développement durable. A terme, ce schéma pourrait devenir la norme.

En complément, voici une sélection de ses dernières études :
More Green Progress In Enterprise IT
Green Progress In Enterprise IT
The Dawn Of Green IT Services
Energy Star Powers Up
Green Benefits Put Thin-Client Computing Back On The Desktop Hardware Agenda

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In