Catégorie : Acteurs

Les DSI boudent l’environnement

Bien que 85% des entreprises se sentent concernées par les problèmes liés à l’environnement, seules 25% d’entre-elles prennent en compte des critères écologiques dans leurs processus d’achat de matériel informatique. C’est le résultat d’une étude menée par Forrester Research auprès de 124 entreprises aux Etats-Unis et en Europe.

La plupart des décideurs se retranchent derrière une pression commerciale et financière très forte qui ne leur laisse pas assez de marge de manœuvre pour faire un choix considéré comme « idéologique ». En revanche, si l’état propose des allègements de charges ou si des technologies plus vertes permettent de faire des économies, les entreprises affirment qu’elles s’y mettront très rapidement. « Nous prendrons des décisions écologiques si elles sont pertinentes d’un point de vue commercial ou si elles entraînent des économies, et pas uniquement parce que c’est bon pour l’environnement » résume un décideur cité dans l’étude.

Cette situation devrait cependant évoluer dans les années à venir. En effet, à l’image d’Apple, IBM AMD et HP, de plus en plus de poids lourds de l’informatique commencent à prendre la dimension écologique en compte dans la conception de leurs produits (puces, serveurs, PC, etc.). Ils devraient donc progressivement sensibiliser les 85% de décideurs informatiques qui n’ont pour l’instant aucune idée des initiatives écologiques prises par leurs fournisseurs.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé les sujets de l'éco-conception logicielle en 2009, puis de la conception responsable de service numérique en 2013. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets. Et anime, en plus de GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Numérique Responsable.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In