Catégorie : Matériel

Bientôt des téléphones portables et des PC biodégradables ?

En 2003, près de 1,5 milliards d’êtres humains étaient abonnés à un opérateur mobile. Avec un rythme de renouvellement moyen de 12 à 24 mois selon les pays, c’est plusieurs centaines de millions de téléphones portables qui partent à la poubelle chaque année.

Or, ces derniers sont extrêmement polluants. Comme les PC, ils comportent de nombreux métaux lourds qui entre dans la composition des puces, circuits imprimés et autres composants électroniques. Sans compter que leur coque en plastique…

Associée à Motorola, une équipe de chercheurs de l’université de /www.warwick.ac.uk/>Warwick a conçu un téléphone dont la coque est basée sur un polymère biodégradable qui se détruit au contact de la terre. Objectif : limiter l’impact écologique des téléphones portables.

Tous les problèmes ne sont cependant pas réglés. Les composants les plus toxiques doivent en effet être recyclés avant que la coque ne soit enfouie dans le sol. Il s’agit cependant d’une avancée significative dans la mesure où cette invention pourrait aussi être utilisée pour remplacer tous les composants plastiques des 150 millions de PC vendus dans le monde chaque année.

Une idée qui intéresse de nombreux constructeurs car la directive 2002/96/CE du parlement européen sur l’élimination des déchets d’équipements électriques et électroniques entre en vigueur le 12 août 2005 à minuit. Elle impose aux entreprises de trouver par elles-mêmes des solutions pour détruire les matériels obsolètes achetés jusqu’à cette date. Après, les fabricants et distributeurs auront l’obligation d’organiser une filière de recyclage des matériels qu’ils vendront.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In