Batteries non amovibles : Apple et Dell défient les normes européennes

Adamo-Air_batterie_integree.jpg

Un Dell Adamo (à gauche) et un Apple Macbook Air (à droite), sur le billard pour un simple remplacement de batterie.

Nous avions déjà attiré votre attention sur Apple qui, à cause de sa manie d’intégrer les batteries non remplaçables par l’utilisateur au sein de ses produits, est hors la loi depuis la mise à jour de la directive batterie (2006/66/EC), entrée en application en septembre 2008.

Dell s’y met aussi !

Paradoxalement, malgré la directive européenne, Dell fait de même. Caramba !, son nouveau PC ultraportable Adamo , qui se place en concurrent direct du MacBook Air, sacrifie aussi la batterie modulable sur l’autel du design !

Pourquoi une batterie amovible ?

Vous changez de voiture quand vos pneus sont usés ? Heureusement que non ! Les constructeurs d’automobiles se sont entendus sur un moyen (relativement) simple de remplacer les pneus. Pour les ordinateurs portables, le même principe s’applique. La batterie fait partie des composants qui s’usent le plus vite dans un ordinateur portable. Alors que les composants électroniques, le châssis, l’écran fonctionnent sans problème plus de 10 ans, la batterie commencera à montrer ses premiers signes de faiblesses au bout de 300 cycles de charge , soit à partir de 12 à 36 mois d’utilisation selon votre usage.

Pour vous éviter de changer de batterie, les constructeurs ont jusqu’à présent privilégié le bon sens en la rendant amovible. Vous pouvez ainsi la remplacer facilement, sans outils, ni connaissances techniques particulières. C’est encore plus facile qu’un pneu ! Sans compter que lorsque l’ordinateur devient un déchet , le démantèlement de la batterie, qui n’est pas traitée de la même manière que le reste, en est facilité.

La batterie non modulable : une régression
Partie inférieur d'un Dell Adamo exempte des traditionnelles trappes d'accès à la RAM, Disque dur et batterie

Pourquoi Apple et Dell rompent-ils avec les habitudes du marché, quitte à braver la loi (ou plutôt à exploiter un flou juridique dans la directive) ? Les batteries qu’ils intègrent sont-elles révolutionnaires au point d’assurer à l’utilisateur le même niveau de performance pendant plus de 10 ans ? A première vue, non. Selon les spécifications du constructeur, le Macbook Air est équipé d’une batterie Lithium-Ion tandis que le Dell Adamo possède une batterie Lithium-Polymère, rien d’original, que du classique. Et il ne s’agit même pas d’une batterie Sonata de chez Boston Power qui supporte près de 1000 cycles de charge, soit trois fois plus que les batteries utilisées par Dell et Apple.
Partie inférieure du chassis du Apple Macbook Air. C'est à cet endroit qu'on trouve d'habitude les diverses trappes d'accès pour remplacer ou mettre à jour des composants comme la RAM, le disque dur ou la batterie.

Alors pourquoi ? Parce que le châssis est trop fin pour autoriser une batterie amovible ? Que nenni, les téléphones portables, pourtant bien plus fins, possèdent des batteries amovibles (à l’exception près de … l’Iphone d’Apple).

Mais alors pourquoi ? Probablement pour le design, pour proposer au client une machine épurée de toutes ces verrues que sont les ports d’extension, les trappes d’accès, la batterie modulable. Et c’est un pari réussi d’ailleurs : admirez la propreté de ces châssis, c’est très beau ! C’est très design ! Mais ce n’est pas vert du tout…

Apple et Dell pourraient nous dire…

Que la batterie est toujours remplaçable par leur soin et que ce service est gratuit durant la garantie de la batterie (très souvent de 6 mois, au maximum 1 an). Oui c’est vrai. Mais passée la durée de garantie, remplacer votre batterie vous coûtera chez Apple 139€ et plusieurs jours (voire semaines) d’attente . Pourtant, des batteries de MacBook Air se négocient à moins de 35€ sur eBay et la même procédure vous prendrait moins de 5 secondes sur un PC portable normal.

La seule raison valable semble être l’appât du gain. Les ventes d’ordinateurs neufs s’écroulent ? Qu’à cela ne tienne, Apple et Dell ont décidé de vendre des PC « jetables » aux victimes de la mode les plus nanties et les moins éco-friendly.

Amis lecteurs, c’est l’heure du choix :
Si vous envisagez de garder votre machine aussi longtemps que possible, ce qui est le geste éco-responsable le plus efficace en informatique, vous devrez abandonner l’idée de vous équiper de ces reines de beauté. Dans le cas contraire, prenez conscience que l’achat d’un de ces modèles est une aberration tant d’un point de vue écologique que financier.

Les limites des écolabels
Ecolabel EPEAT Gold

Le MacBook Air d’Apple est certifié Epeat Gold , soit la distinction la plus exigeante. Comment est ce possible ? Le critère de modularité existe bien dans l’écolabel EPEAT , mais celui-ci n’est pas obligatoire. Ainsi, en remplissant 21 des 27 critères optionnels, le MacBook Air est tout de même parvenu à décrocher la médaille d’or d’EPEAT. Ce label n’accorde donc pas assez d’importance à ce critère, qui, à notre avis, devrait être purement et simplement éliminatoire.


Commentaires

+1 sur le caractère éliminatoire de la modularité dans les critères EPEAT.

admin le 07/09/2009

Je compte changer de PC prochainement(Celui-ci approche les 10 ans et va bien finir par tombé en panne) mais en tous cas je ne prendrai pas un de ses modèles.
Merci pour avoir attirer l’attention sur ces pratiques peu respectueuse de l’environnement.

Une Huile (non vérifié) le 07/09/2009

+1 pour le coup de gueule ! c’est vraiment aberrant, surtout quand je vois que la moitié de mes collègues sont équipés en i-phone…et encore cette tendance est de plus en plus fréquente, la plupart des téléphones windows mobile tactiles suivent cette tendance (HTC en tête).

Marc BOITEL (non vérifié) le 07/09/2009

@Une Huile : pourquoi ne pas envisager un PC d’occasion pour remplacer votre ordinateur existant. On trouve désormais des ordinateurs professionnels d’occasion reconditionnés et assortis de 6 mois de garantie à un prix très raisonnable => http://www.greenit.fr/article/materiel/recyclage/materiel-re-conditionne…

admin le 07/09/2009

[...] Constructeur › Batteries non amovibles : Apple et Dell défient les normes européennes › GreenI... www.greenit.fr/article/materiel/pc-portable/batteries-non-amovibles-appl... – view page – cached Un Dell Adamo (à gauche) et un Apple Macbook Air (à droite), sur le billard pour un simple remplacement de batterie. — From the page [...]

Twitter Trackbacks for Constructeur › Batteries non amovibl (non vérifié) le 07/09/2009

Pour les macbook, il est possible de faire changer la batterie via la garantie ou chez un revendeur agréé, néanmoins cela reste plus contraignant qu’avec une batterie amovible.

Pour les iPhone, c’est la même chose mais le problème est que le comportement standard de l’utilisateur est de changer de téléphone dans ces cas-là (surtout si un modèle plus performant est sorti entretemps, ce qui sera probablement le cas)

http://www.apple.com/fr/batteries/replacements.html

J’aime beaucoup ce que fait Apple en général, mais sur ce point il y a du progrès à faire…

Benjamin Tincq (non vérifié) le 07/09/2009

C’est surtout une belle preuve que le discours écolo-vertueux de ces boites n’est que du greenwashing. Par contre je ne connaissais pas cette directive sur les batteries. S’applique-t-elle aussi sur les APN? Parce qu’il y en a un paquet dont la batterie est inamovible.

LordPhoenix (non vérifié) le 07/09/2009

@LordPoenix : oui, la directive batterie s’applique à toutes les batteries en Europe, donc APN, téléphones, etc.

admin le 08/09/2009

@LordPhoenix :

Oui l’appareil photo numérique est concerné par la directive.

Je copie ci-dessous les extraits de la directive et du rapport préliminaire relatifs à l’extraction “aisée” de la batterie.

Article 11 de la directive 2006/66/EC publiée au journal officiel du 26/09/2008 (télécharger la directive au format PDF) :
Extraction des déchets de piles et accumulateurs
Les États membres veillent à ce que les fabricants conçoivent les appareils de manière à ce que les piles et accumulateurs usagés puissent être aisément enlevés. Tous les appareils auxquels des piles ou accumulateurs sont incorporés sont accompagnés d’instructions indiquant comment enlever ceux-ci sans risque et, le cas échéant, informant l’utilisateur du contenu des piles ou accumulateurs incorporés. Les présentes dispositions ne s’appliquent pas lorsque, pour des raisons de sécurité ou de fonctionnement, des raisons médicales ou d’intégrité des données, le fonctionnement continu est indispensable et requiert une connexion permanente entre l’appareil et la pile ou accumulateur.

Paragraphe 2 du rapport sur le projet commun PE374.093v03-00
2. Possibilité d’enlever les piles
Le Parlement a introduit en deuxième lecture l’interdiction d’incorporer les piles ou les accumulateurs dans les appareils, à moins qu’ils puissent être aisément enlevés, lorsqu’ils sont usagés, par le consommateur. Il demandait également que figurent des instructions pour l’enlèvement des piles en toute sécurité et, éventuellement, des informations aux consommateurs sur leur contenu. Enfin, il prévoyait d’exonérer de ces obligations plusieurs catégories d’appareils énumérés dans une nouvelle annexe. Le Conseil n’était pas disposé à accepter ces amendements.

Les deux parties sont convenues d’introduire, au considérant 18 et à l’article 12, paragraphe 3, des références plus contraignantes aux dispositions de la directive relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (directive 2002/96/CEE, connue sous l’appellation “directive DEEE”). Aux termes de l’article 11, les États membres sont tenus de veiller à ce que les fabricants conçoivent les appareils de telle manière que les piles et les accumulateurs usagés puissent être aisément enlevés et que les appareils soient accompagnés, selon le vœu du Parlement, d’instructions contenant des informations à l’intention des consommateurs. Toutefois, ces dispositions ne seront pas applicables lorsque, pour des raisons de sécurité, de performance, de traitement médical ou d’intégrité des données, la continuité de la fourniture d’électricité est nécessaire et que s’impose une connexion permanente entre l’appareil et la pile.

FLohier le 08/09/2009

N’importe quoi Apple : maintenant même les mac book pros ont des batteries “built in”. Résultat, si j’en achète un, il faut que je le jette au bout de 1 ou 2 ans car la batterie est morte. Et si je l’ouvre la garantie ne fonctionne pas. Dans le genre “je pousse à la consommation”… maintenant ils auraient tort de se priver vu que les média sont saturés d’image de Mac (y compris d’ailleurs dans la vidéo d’hier sur greenit où on voit un soit disant écolo qui utilise… un mac book pro et des grands écrans Dell…). Bref Apple et écologie c’est du flan. Alors les parisiens qui ne jurent que par leur iphone et leur Mac book pro… ce sont des flans !!!

Stéphane (non vérifié) le 08/09/2009

N’importe quoi Apple : maintenant même les mac book pros ont des batteries “built in”. Résultat, si j’en achète un, il faut que je le jette au bout de 1 ou 2 ans car la batterie est morte. Et si je l’ouvre la garantie ne fonctionne pas. Dans le genre “je pousse à la consommation”… maintenant ils auraient tort de se priver vu que les média sont saturés d’image de Mac (y compris d’ailleurs dans la vidéo d’hier sur greenit où on voit un soit disant écolo qui utilise… un mac book pro et des grands écrans Dell…). Bref Apple et écologie c’est du flan. Alors les parisiens qui ne jurent que par leur iphone et leur Mac book pro… ce sont des flans !!!

Stéphane (non vérifié) le 08/09/2009

greenit.fr: “Selon les spécifications du constructeur, le Macbook Air est équipé d’une batterie Lithium-Ion. […] Et il ne s’agit même pas d’une batterie Sonata de chez Boston Power qui supporte près de 1000 cycles de charge, soit trois fois plus que les batteries utilisées par Dell et Apple.”

En fait la batterie du MacBook Air est de type lithium-polymer, et ses specs se rapprochent de celles des batteries Boston Power. Sur ce point le MacBook Air est désavantagé par rapport aux autres MacBooks, en raison de sa finesse.

Battery and power: Integrated 40-watt-hour lithium-polymer battery.”

http://www.apple.com/macbookair/specs.html

The built-in battery of the MacBook Air is designed to retain up to 80% of its original capacity at up to 750 full charge and discharge cycles. The built-in battery in the new 13-, 15-, and 17-inch MacBook Pro is designed to retain up to 80% of its original capacity at up to 1000 full charge and discharge cycles.”

http://www.apple.com/batteries/notebooks.html

greenit.fr: “Alors pourquoi ?”

La batterie est inamovible, probablement pour des raisons de design comme souligné dans l’article (extérieur épuré) mais aussi pour supprimer la trappe d’accès, un élément fragile qui réduit la rigidité du portable. Cela permet également d’augmenter la capacité, puisque l’enveloppe rigide d’une batterie traditionnelle et les connecteurs à l’intérieur de la machine sont éliminés. La batterie occupe tout l’espace récupéré et s’adapte à la forme de l’appareil comme on le voit sur la photo en début d’article.

Elle reste simple à remplacer, il suffit d’enlever quelques vis et de déconnecter la batterie de son connecteur. Apple peut le faire pour 139€ et il existe des kits pour la remplacer soi même en quelques minutes.

http://www.youtube.com/watch?v=HSEKeSL9F4g

Qualifier le MacBook Air ou le Dell Adamo de “PC jetable” est quand même franchement gonflé. :-D

Adam (non vérifié) le 09/09/2009

il faut boycotter ces marques et opter pour celles (nokia, samsung) qui s’engagent pour l’environnement : http://toxiques.greenpeace.fr/nokia-reprend-la-tete-du-classement-%C2%AB

Anonyme (non vérifié) le 10/09/2009

[...] France transpose avec un an de retard la directive européenne “batteries” (2006/66/CE) du 6 septembre 2006. Comme pour les autres déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), cette [...]

Energie › Ne jetez plus vos piles et batteries &a (non vérifié) le 09/10/2009

Article un peu léger…. Avez-vous mesuré la consommation de ces ordinateurs, la durée de vie de leur batterie et leur durée de vie générale, la recyclabilité des pièces (aluminium), la composition chimique de ces batteries… ?
C’est un peu facile de prendre un point et d’expliquer rageusement et sans fondement que c’est un drame pour la planète. Les batteries des derniers Macbook sont amovibles. Chacun peut le faire en démontant 4 vis. Mais, quand elle est usée, mieux vaut se rendre dans un Apple Center et leur laisser le soin de traiter l’ancienne. N’est-ce pas finalement plus raisonnable que d’avoir une batterie facilement démontable et qu’on peut jeter n’importe où ?

VG (non vérifié) le 10/10/2009

@VG : Nous nous bornons à rappeler que ces deux modèles ne respectent pas l’esprit de la directive européenne “batteries” qui vise, notamment, à simplifier au maximum le changement d’un accumulateur par l’utilisateur lui même afin de prolonger la durée de vie du matériel électronique. Or, l’Adamo, le MacBook Air, mais aussi l’Asus 1008 HA, ont une
batterie impossible à changer soi-même, sans faire sauter la garantie.

D’autre part, à moins qu’il s’agisse d’un ordinateur d’appoint, les utilisateurs ne peuvent pas se permettre d’attendre plusieurs jours sans leur outil de travail. Ce scénario est inenvisageable dans un contexte professionnel. Or, ces deux modèles visent, entre autre, les professionnels et autres utilisateurs nomades intensifs.

De plus, en partant du principe que la batterie tient réellement 750 à 1000 cycles, cela représente au mieux 3 à 4 ans en utilisation intensive. Or, un ordinateur portable, de qualité et correctement entretenu, peut fonctionner 10 ans avant que son électronique rende l’âme. Avec la procédure fastidieuse de changement de batterie, Dell et Apple incitent clairement les utilisateurs à changer de PC au bout de 3 ou 4 ans plutôt que de batterie. Et ça, ce n’est clairement pas bon pour l’environnement et le porte monnaie de l’utilisateur.

Enfin, comme l’indique clairement Apple (http://www.apple.com/support/macbookair/service/battery/), lui ou ses partenaires ne sont pas responsables de la perte éventuelles de données lors du changement de la batterie ! C’est quand même un comble ! Quel utilisateur grand public sait-il parfaitement sauvegarder toutes ses données ? Très peu. Et combien d’utilisateurs professionnels peuvent-ils prendre le risque d’envoyer toutes leurs données sensibles chez Apple ou l’un de ses partenaires pour un simple changement de batterie ? Aucun.

admin le 10/10/2009

Il faut aussi arrêter de croire que le cahier des charges pour ce genre de portable, leur impose de durer plus de 3 à 4 ans. Leurs utilisateurs, professionnels ou nomades, gèrent des données elles-aussi professionnelles ou nomades: archivées virtuellement (back-up possible) ou présentes physiquement sur le portable de façon ephémère (puis stocker sur un serveur local par exemple). Le portable ne sert que d’outil de fabrication de ces données. Ses critères de performances (finesse, autonomie, vitesse des flux et processus, design,…) n’intègrent pas la longévité, au contraire. Le changer tous les 3 ou 4 ans permets d’avoir un outil performant de façon permanente.

Enfin, le moins hypocrite serait d’interviewer (de façon anonyme ou non) un acheteur type de ce portable Mac Book Air ou Dell Alamo, et de lui demander ce qu’il pense de son ordinateur qui n’a une autonomie que de 3ans, et à échéance, s’il compte mettre en péril sa garantie ou payer 129 €, ou bien changer son ordinateur.

C’est un ordinateur portable jetable (enfin pas vraiment…) de luxe. Ca parait moins gonflé peut-être comme cela ?

Personnellement, j’attends le jour où l’on aura une machine permettant de remplacer soit même (facilement), sur commande, chacune des pièces de mon ordinateur (RAM, Disque dur, Processeur, Carte Graphique,…). En attendant, je continuerai à le changer tous les 4 à 5 ans, car je suis plus performant (productif) ainsi.

Guillaume (non vérifié) le 11/10/2009

Surprenant de la part d’Apple, qui habituellement porte une attention particulière à la limite de la portée écologique de ses produits (emballage, choix des matériaux, etc)

Peut être une évolution à venir au niveau de la batterie sur l’iPhone 5 ?

shinee (non vérifié) le 04/07/2011

thanks
Download Driver

Anonyme (non vérifié) le 07/09/2012

Merci pour cet article qui renseigne sur l’utilisation des appareils informatiques, leur exploitation, leur maintenance qui pose problème car c’est un domaine spécial de la connaissance de l’informatique.

salw (non vérifié) le 11/05/2015

Inamovible c’est pas tout à fait vrai, derrière le chassis inférieur, la batterie n’est pas soudée, elle est vissée.
Certes toutes les visses sont spéciales, mais ça n’est pas vissée et donc pas irremplaçable.

Si on parle d’obsolécence programmée, on devrait plutôt s’attaquer à la partie logicielle, qui en effet entre une version 10.10 et une version 10.9 une même appli ne se lance plus.

Mais l’obsolécence logicielle se contourne elle aussi facilement par des logiciels libres (comme Atom, Firefox, en utilisant les macports/fink/homebrew) qui se mettent à jour indépendamment du système (jusqu’à une certaine limite)

Pour ce qui est de la certif EPEAT Gold, ça ne dit que le matériel est fait de sorte à devenir obsolète après un certain temps - ce qui est faux, car je connais des personnes qui ont des vieux Mac qui tournent encore très bien. Cela veut dire que la matière peut être recyclée et qu’il y a un minimum de matière toxique et non recyclable.

L’obsolécence programmée commence à reculer, “grâce” à la crise (les matières premières coûtent de plus en plus chères) et aussi à cause du fait que les gens ont moins d’argent pour changer d’ordinateur, ils leur faut donc en acheter pour plus chèr mais qui dure plus longtemps.

L’obsolécence programmée est pour moi criante surtout dans les produites vestimentaires. Perso, j’achète rarement des vêtements ou du matos informatique, et n’hésite pas à récupérer du vieux matériel.

Je pense qu’accuser d’obsolécence programmée à tout va tout vien c’est presque une mode, et on en voit même là où il y’en a pas.

Pour les ordinateur de la firme à la pomme, cherchez des mac d’oocasion (tout type de mac) vous verrez que la grande majorité tienne encore la route, malgré qu’ils aient plus de 3 ans.
Pour ce qui est de qualité, c’est du côté du matos fabriqué pour les grandes industries qu’il faut se tourner pour une meilleur longévité, dans les gammes pro, les marques les plus achetées et “qui durent” sont Lenovo, Dell, HP (en gamme pro donc ces trois là) et Apple normalement destinée au “pro” (designer). Apple n’a pas baissé la qualité de ses produits malgré son entrée dans la vente aux particuliers.

Perso, j’aurais juste préféré qu’ils restent sur du proc’ type G5 car à son époque le G5 avait une petite avance sur les Intel.

SecureInfo.42 (non vérifié) le 24/09/2015

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.