Urbolienne : une éolienne urbaine sous licence libre

Energie - Urbolienne - éolienne urbaine du bureau d'étude Aerossed - schéma 3D - big

C’est sur planet-libre que j’ai découvert ce projet tout à fait intéressant, qui regroupe en son sein plusieurs de mes (vos?) préoccupations : énergie renouvelable, open source hardware & software. La première phase du projet a été financée à auteur de 8 216 euros sur ulule.com.

Faire tourner des éoliennes en ville ?
De quoi s’agit-il ? Eh bien c’est une éolienne sur axe vertical à voilure adaptative, conçue pour garder un rendement régulier quand le vent ne l’est pas (vent tournant, irrégulier…), ce qui permet de l’utiliser en milieux urbain ou en montagne.

Le financement actuel permet à Aeroseed (le bureau d’étude lorrain qui a conçu le projet) de mettre en service la première éolienne, de fabriquer la partie électronique ainsi qu’un banc de test et de mesure.

Atteindre 20 000€ leur permettrait de mettre le produit aux normes, de proposer des kits prêts à monter, de le rendre plus silencieux, économique et esthétique ainsi que de payer un informaticien pour coder le logiciel de contrôle et de commande.

Le concept est passionnant. Une des principales contraintes des éoliennes est que l’on ne peut pas en mettre partout parce que le vent doit être régulier et toujours ou presque dans le même sens, ce qui empêche d’en installer en ville ou en montagne (j’habite dans une ville à la montagne : on y voit peu d’éoliennes…). La conception de celle-ci, si l’on en croit Aeroseed, pallie à ce problème.

Des plans sous licence libre
De plus, c’est de l’open hardware : les principes de l’open source appliqués aux matériels. Tout le monde pourra se procurer les plans pour la construire soi-même et/ou améliorer le concept, y compris de petites entreprises qui n’auraient pas pu supporter le coût d’un brevet. Vous pourrez alors soit la construire vous même dans votre garage (c’est ma femme qui va être contente), soit à terme en acheter une toute faite. L’usage de licences libres permet de gros avantages pour la diffusion et l’industrialisation de tels projets. L’innovation est ainsi profitable pour tous. Et quand cette innovation touche à l’efficience et à la résilience énergétique, c’est encore plus enthousiasmant.

Un serveur de mail auto-hébergé et auto-alimenté ?
Les utilisations possibles sont nombreuses, quelques idées sont présentées sur le site d’Aeroseed, je pense qu’il serait tout à fait possible d’alimenter un petit serveur domestique ou une boite mail auto-hébergée (double gain dans cet exemple : vous alimentez votre serveur et soulagez ceux que vous auriez utilisé autrement). Imaginez le bénéfice si de telles pratiques se généralisaient !

L’article de planet-libre vous propose une interview de Théophile Bresson d’Aeroseed qui revient entre autres sur l’historique du projet. Lisez la si vous avez le temps, c’est intéressant. Vous pouvez également contacter les concepteurs de l’éolienne via leur page sur ulule ou leur site web pour de plus amples renseignements ou pour participer au projet. Aeroseed a aussi pour objectif de créer une communauté d’utilisateurs et de contributeurs sur le modèle de ce qu’on voit dans le monde du logiciel libre.

Source : GreenIT.fr


Commentaires

Par Nathan Frenot - 08/09/2014”, “Le projet est en phase de financement participatif sur ulule.com.”, “le projet en est à 8216 (136 % ) le 23 juillet 2014” et “Atteindre 20 000€ leur permettrait…”

Comme on peut le voir sur le site d’Ulule, la campagne s’est terminée le 30 juin 2014 à 8216€.

Anonyme (non vérifié) le 09/09/2014

@Anonyme : Merci pour cette précision. Effectivement, notre plan éditorial ne nous a pas permis de publier l’article dès son écriture. Je l’actualise donc ASAP.

admin le 09/09/2014

Un projet en effet très intéressant, qui couple à la fois l’énergie renouvelable et l’IT. Comme quoi, les deux ne sont pas forcement incompatibles. Il est vrai que la gestion de l’énergie est un sujet qu’il est important de toujours remettre sur l’avant de la scène. Travaillant moi même dans la climatisation, la gestion de l’énergie est quotidienne. Les énergies propres et les moyens pour en produit et la traiter, sont donc à développer, au plus vite.

Climatelec (non vérifié) le 10/09/2014

je me rappelle de cet ingénieur du centre d’essais des éoliennes de Lannion Monsieur Morel qui a réaliser la premiere turboéolienne !

franceole (non vérifié) le 11/09/2014

A suivre !

marcj (non vérifié) le 14/09/2014

Dans le temps j’avais construis ça
https://www.youtube.com/watch?v=f-ixAoelEjM
https://www.youtube.com/watch?v=HYDzN_TSk38

les 5 pales résulte d’essai en soufflerie sur modèle réduit
et donnent un meilleur rendement dans les plages de vent de 1.5 à 8 m/s coef weibull intérieur des terre

cette machine est performante mais couteuse a construire et pas sécurisable en cas de tempête.

on peut supprimer le système de pignon en utilisant des manivelles. ça réduit le cout et la maintenance mais ça reste insuffisant face aux hélice classique au regard de l’énergie produite.

le moyen le plus simple pour aller chercher de la surface de prise au vent reste 2 roulements + 3 pales

olivier guerin (non vérifié) le 19/09/2014

pfffff de la fumisterie dans la pensée ou une escroquerie!
Si l’étude est de l’open source, ok de demander n financement pour l’achat du matériel mais je trouve un peu chaud le hardware du coup.
Il n’y à pas de financement nécessaire pour payer un développeur informatique pour gérer l’éolienne
(au passage, si on en est là, pas très fiable comme produit).
Les développeurs open-source se feront un plaisir de développer un programme de gestion si les kits et les plans sont gratuits (hors fournitures.
Ce serait bien d’ailleurs pour faire la pige aux écolos bobos qui vendent 4 jours de formation pour fabriquer des éoliennes bidons de 100W. Je ne citerais pas de noms mais vous savez tous de qui et quoi je parles.
Tout développeurs d’origine et d’esprit “Linuxien” se fera un plaisir de donner un coup de main et avec l’appuie de ce genre de communauté, le projet sera vite au point et pas besoins de financements!.

dalton (non vérifié) le 22/09/2014

Bonjour,
Cette éolienne est pure plagiat et détournement du bervet de Pierre Dieudonné visible sur son site http://www.eolprocess.com
En conséquence tout constructeur revendiquant une licence libre se confronté à une procédure judiciaire pour détournement de brevet.
A bon entendeur salut

Anonyme (non vérifié) le 23/09/2014

Bonjour

Tout d’abord nous tenons à vous remercier pour l’intérêt que vous portez à notre projet, grâce à l’aide de libristes, nous avons pu concevoir, approvisionner et monter la partie électronique et automatisme.
Les essais ont étés concluant et la prochaine phase est la mise sur mat pour les essais grandeur nature.

En ce qui concerne la solution bielle manivelle, dans le cas d’une cinématique conventionnelle d’éolienne à voilure tournante (type celle de Mr Dieudonné), cela est tout à fait applicable. Dans notre cas, la cinématique de la pale beaucoup plus complexe (mouvement de rotation de la pale autour de son axe non linéaire) nous impose l’usage d’un système non linéaire (soit moteurs électriques, … , soit dans notre cas, l’usage d’engrenage elliptiques).
Pour la partie programmation, nous avons dores et déjà des personnes volontaires (libristes) qui nous aident dans le développement. Cependant, nous souhaiterions également commencer à créer de l’emploi par le biais de notre activité, et par le biais d’un financement pour réaliser les kits. La vente de kit nous permettrai alors d’avoir le fond de commerce nécessaire et suffisant pour cette embauche.

Enfin, en ce qui concerne le brevet de Monsieur Dieudonné, notre innovation n’est pas du tout concerné. La famille des éoliennes à voilure tournante existe depuis le début des années 1900 mis au point par un américain.
Le premier brevet que nous avons trouvé, pendant notre recherche d’antériorité, décrivant une voilure tournante est un brevet publié le 21 septembre 1977 dont le numéro est le 1 486 338.
Au total, nous avons trouvé 8 brevets concernant le principe de l’éolienne à voilure tournante et toutes basées sur le même principe cinématique d’une pale tournant suivant son axe à une vitesse de rotation strictement égale à la vitesse de rotation de l’éolienne divisée par 2.
N°88300049.9 ; 56038/74 ; 4,494,007 ; 4,609,827 ; 2,241,747,A ; 2,292,191,A ; 3,379,115,B1 ; WO 2007/113401 A3.

Dans notre cas la pale ne suit pas du tout cette cinématique puisque sont mouvement est non linéaire. C’est une véritable innovation qui nous permet d’augmenter la puissance total de 2 fois l’éolienne à voilure tournante conventionnelle comme celle de Mr Dieudonné dont le rendement ne dépasse pas 20%.
Petite parenthèse au passage, je ne comprend même pas que l’existence même de ces brevets n’ai pas suffit à rendre caduque la demande de brevet de Monsieur Dieudonné, cela lui aurait fait économisé du temps et de l’argent. Certainement encore une histoire de lobbying de l’INPI qui ne vie que par le dépôt. Une responsable d’agence nous avait même indiqué, il y à de ça 5 ans, que sont travail consistait à détourner les brevets existant pour permettre au gens de pouvoir quand même déposer les leurs… tout est dit. Je ferme la parenthèse.
Grace à ces 40% de rendement théorique, nous arrivons au niveau des éoliennes conventionnelles mais dans un écoulement turbulent. L’investissement peut alors être rentable sous certaines conditions.

En espérant avoir été suffisamment clair.
N’hésitez pas à nous contacter directement à [email protected] pour de plus amples informations.

Bien cordialement
Théophile Bresson

AeroSeeD (non vérifié) le 29/09/2014

pour un mouvement non linéaire, j’avais aussi testé un système sinusoidale meécanique appliqué sur le point fixe en config bielle manivelle, les résultat ne m’ont pas paru suppérieurs au mvt linéaire.
En tout cas bon courage ds votre projet et n’hésitez pas si je peux aider (license libre bien entendu)

A noter que ce principe éolien avait déjà été pensé ds les années 20
faudra que je remtte la main sur les liens …

olivier guerin (non vérifié) le 30/09/2014

La société aeroseed a été mise en veille
http://www.bilansgratuits.fr/entreprise/statuts/52831918900023.htm

denis (non vérifié) le 08/03/2015

Bonjour,
J’essaye de retrouver le brevet Anglais qui a plus de trente années que j’ai déjà consulté sur Internet. Je ne le retrouve plus . L’application était marine et aérienne. Sauriez-vous me donner la page pour information générale.
Merci d’avance.
 JPC

JP Choquer (non vérifié) le 17/05/2015

@JPChoquer : navré, mais je n’ai pas les moyens d’effectuer cette recherche.

admin le 18/05/2015

Le question se pose, est-ce que l’éolienne est vraiment l’énergie du futur ? Les scientifiques ne s’accordent pas sur ce point ! Alors pourquoi continuer à investir dans des inventions nouvelles ?

Qualicontenu (non vérifié) le 26/06/2015

bite

Anonyme (non vérifié) le 25/01/2016

http://fr.ulule.com/765th853yz_346tx/comments/

David VANTYGHEM (non vérifié) le 20/04/2016

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.