L'université de Saint Gallen réduit de 20 % sa facture électrique

Université de Saint Gallen - 520px

L'université de Saint Gallen est répartie dans 30 bâtiments éparpillés dans toutes la ville.

Basée en Suisse, l’université de Saint Gallen forme chaque année 8 400 étudiants et emploie 2 750 salariés. Ces 11 000 personnes partagent 30 bâtiments répartis dans toute la ville éponyme.

A l’heure du changement climatique, l’université cherchait à réduire la consommation énergétique de ses bâtiments et de son système d’information. Un groupe de travail s’est donc constitué avec des membres des Services Généraux et du service informatique.

Pour mesurer et réduire la consommation électrique des équipements informatiques, l’équipe a fait appel à Born Green Technologies qui a connecté 6 400 appareils de 15 marques différentes au logiciel Energy Management Suite de Cisco. Le périmètre comprend des écrans, des serveurs, des imprimantes, des téléphones IP, des points d’accès sans fil, des routeurs, des commutateurs réseaux ainsi que des systèmes de stockage.

10 à 20 % de réduction

Grâce à cet outil, l’université comprend comment les équipements sont utilisés, ce qu’ils consomment, etc. Elle a aussi pu tester les politiques d’optimisation afin d’établir une première situation de référence. « C’est comme si un voile s’était levé : nous avons désormais une totale visibilité et pouvons suivre en temps réel chacun de nos appareils pour identifier leurs impacts sur la consommation énergétique sur l’ensemble de nos 30 bâtiments et ceux à différents moments de la journée » explique Kurt Städler, Directeur de l’infrastructure IT de l’université.

Cisco Energy Management Dashboard de l'Univ. St Gallen

Au final, l’université vise en réduction de l’ordre de moins 10 à moins 20 % de la facture électrique initiale. Un objectif conservateur pour tenir compte des nombreux équipements hors norme (utilisés par des chercheurs et qui ne peuvent être éteints automatiquement).

Source : GreenIT.fr avec Born Green Technologies, http://www.unisg.ch/


Commentaires

Ce serait bien si c’était la même chose en France mais, malheureusement, quand il s’agit d’argent publique, on ne fait pas forcément les mêmes efforts.

Thierry2152 (non vérifié) le 22/02/2016

En France, régulièrement différents bâtiments publiques font l’oeuvre d’un tel effort énergétique. Qu’il s’agisse de rénovation ou de construction. Malheureusement de telles actions pour la réduction de la consommation énergétique dans l’immobilier sont encore peu nombreuses. L’écologie dans l’immobilier ne semble être encore qu’un simple argument de communication, plus qu’un réel engagement.

Consortium (non vérifié) le 03/03/2016

Ce sont des initiatives à encourager. Les diplômés issus d’une école respectueuse de l’environnement seront eux mêmes plus attentifs à ces questions et en tant que futurs cadres ou dirigeants ils prendront des mesures concrètes dans ce sens.

imprimerie 34 (non vérifié) le 10/03/2016

Il s’agit là d’un bel exemple, qui prouve qu’avec une mutualisation d’idées et d’efforts, quelque chose de bénéfique pour tous peut ressortir ! Dommage que ce type d’action ne soit encore trop rare.

Adrienne (non vérifié) le 19/04/2016

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.