Seagate et Western Digital programment l’obsolescence de leurs disques durs

Seagate - Savvio 10K.3

C’est un pas de plus vers l’obsolescence programmée. Deux fabricants majeurs - Western Digital et Seagate - viennent de raccourcir la durée de garantie de leurs disques durs. Et pas qu’un peu !

Selon The Register, suite au rachat de la branche disque dur de Samsung, à partir du 31 décembre 2011, Seagate change lui aussi sa politique de garantie et divise quasiment par 2 les durées proposées :
- de 5 ans à 3 ans pour les gammes Nearline, Barracuda XT et Momentus XT,
- de 5 ans à 3 ans pour les gammes professionnelles Constellation.2 et ES.2,
- de 2 ans à 1 an pour les Barracuda et Momentus,
- et même de 5 ans à 1 an pour certains disques nus (Momentus 2,5 pouces) pour desktop et notebook.

Les garanties des modèles grand public Caviar Blue, Caviar Green et Scorpio Blue de Western Digital passent de 3 à 2 ans à partir du 2 janvier 2012. Au delà, le fabricant proposera une extension de garantie payante. Où comment programmer l’obsolescence d’un équipement…

Si ce changement passera inaperçu pour le grand public, je connais peu de responsables informatiques qui accepteront d’endosser la responsabilité le crash d’un disque dur qui n’est plus sous garantie. De facto, ils devront donc prendre l’option extension de garantie ou renouveler plus fréquemment leurs équipements.

Merci à Florent Pinard pour l’alerte.

Sources : http://www.theregister.co.uk/2011/12/16/seagate_cutting_warranties/ et http://www.theregister.co.uk/2011/12/15/wd_warranty_period_cuts/


Commentaires

Je ne vois pas de lien direct entre le titre de l’article et son contenu. Je m’attendais à une révélation, mais c’est au mieux une supputation.
La réduction de la durée de garantie n’est pas rassurante, et est même regrettable, mais cela ne constitue en rien une preuve d’obsolescence programmée.
En tout cas, merci pour l’information. Et qu’en est-il pour les concurrents ?

Batisteo (non vérifié) le 23/12/2011

@Batisteo : le lien est le suivant : les entreprises ne prendront pas le risque de fonctionner avec des disques durs qui ne sont plus garantis, notamment dans leurs data centers. Elles vont donc se retrouver face à un choix cornélien : acheter une extension de garantie qui va augmenter leur budget de fonctionnement ou remplacer plus fréquemment leurs disques durs.

Comme le coût du remplacement des disques sera perçu comme moindre (que l’extension de garantie), elles renouvèleront plus fréquemment leurs équipements et augmenteront donc leurs impacts environnementaux directs.

C’est déjà ce qui se passe avec les ordinateurs destinés aux entreprises. Le coût élevé de l’extension de garantie de 3 à 5 ans les pousse à renouveler plus fréquemment que nécessaire les postes de travail.

Certes, il ne s’agit pas d’une révélation sur un point technologique. Mais cette approche autour de la durée de garantie est bien plus efficace qu’une programmation technique de l’obsolescence des matériels. Je le mesure tous les jours chez mes clients.

Concernant les conditions de garantie des autres constructeurs, je n’ai pas encore eu le temps de creuser le sujet. Si vous avez des informations, n’hésitez à les publier en commentaire.

admin le 23/12/2011

Si ce changement passera inaperçu pour le grand public, je connais peu de responsables informatiques qui accepteront d’endosser la responsabilité le crash d’un disque dur qui n’est plus sous garantie. De facto, ils devront donc prendre l’option extension de garantie ou renouveler plus fréquemment leurs équipements.”

Ca ne marche pas comme ça chez les grands comptes :

- soit les disques durs sont vus comme du consommable et quand c’est en panne, on remplace par un neuf

- soit c’est pris en charge par le SAV du serveur que l’on passe avec le fournisseur du serveur.

Bref, c’est un changement qui touchera surtout le marché des particuliers ou des pme/pmi.

PP (non vérifié) le 23/12/2011

@PP : +1. Mais dans ce cas de figure :
<< - soit c’est pris en charge par le SAV du serveur que l’on passe avec le fournisseur du serveur. >>
cela reviendra à payer plus cher le matériel et service du fournisseur de serveur qui devra prendre l’extension de garantie s’il souhaite garantir son matériel 5 ans.

admin le 24/12/2011

Attention à ne pas confondre la période de garantie constructeur et la maintenance des équipements. Bon nombre de contrat de maintenance vont au-delà de la garantie standard. Réduire la part de la garantie de base consiste donc à endosser plus de responsabilités coté mainteneur et à augmenter le coût des contrats de maintenance (qui sera comparé au coût du disque dur neuf). Il vaut mieux dire que les responsables de data center se moquent de savoir si le disque en panne est encore sous garantie ou plutôt s’il est bien encore sous contrat de maintenance.

Les maintenances des data centers sont de réelles “sources vertes” si par exemple il y a utilisation de disque dur recyclé ou “broké” chez le mainteneur ou de véritables fléaux si remplacement systématique par du neuf avec une maintenance maison… à débattre !

Anonyme (non vérifié) le 26/12/2011

Merci pour l’info. Je saurai à l’avenir quelle marque ne surtout pas acheter.

UBU 53 (non vérifié) le 28/12/2011

admin dit :
” les entreprises ne prendront pas le risque de fonctionner avec des disques durs qui ne sont plus garantis, notamment dans leurs data centers”
C’est faux.Un disque peut lâcher, sous garantie ou non et le fabricant n’assura jamais les dommages et intérêts des pertes de données. On parle plus volontiers de RAID, de réplication, de sauvegarde différentielle que de garantie de disque.

C’est le marché des particuliers et des PME/PMI qui est ciblé par une telle décision.
Les négociations des contrats pour les datacenters sortent des CGV de toute manière, au vu des enjeux et des volumes…

Baptiste (non vérifié) le 03/01/2012

Je suis parfaitement d’accord avec l’analyse sur l’orientation prise une fois de plus vers l’obsolescence programmée.

J’ai donc une question simple : comment on fait, quand on est entrepreneur (c’est mon cas) et qu’on veut se faire un système de sauvegarde fiable ?

Je me permets de poser la question parce que je suis certain que je ne suis pas seul dans ce cas, et que d’autres peuvent profiter de cette discussion.

Je précise que je suis sous MacBook Pro ; certes tout le monde ici n’est pas fan d’Apple, mais je fais attention à mon matériel et je n’ai pas l’intention d’en changer tous les 3 ans, autant par soucis économique, qu’écologie, et par pensée envers nos fournisseurs asiatiques (ceux qui travaillent dans les usines, pas ceux qui engrangent les bénefs !!)

Donc en clair je vais acheter 2 ou 3 DD, j’ai pas encore décidé, afin de faire des sauvegardes auto (si possible sans fil, histoire que ça soit vraiment auto), avec un logiciel type Time Machine pour ceux qui connaissent.

Alors docteur : j’achète quoi comme matériel fiable et éthique ? C’est vraiment possible d’acheter éthique ?

Je précise enfin que j’ai fais une brève recherche net non fructueuse, mais peut être ai-je mal cherché.

Merci d’avance

Rascar (non vérifié) le 19/01/2012

@Rascar : tout d’abord, une sauvegarde fiable c’est au minimum 2 copies des données dans deux lieux différents.

Concernant un achat plus éthique, vous trouverez une évaluation de chaque grand fournisseurs et des bonnes pratiques à mettre en oeuvre dans les appels d’offre ici : http://procureitfair.org/best-practices

La plupart des grandes marques travaillent toutes avec les mêmes sous-traitants (Foxconn, etc.). Apple n’est donc pas pire que les autres.

admin le 21/01/2012

Alors la je ne suis pas du tout d’accord avec la notion d’obsolescence. L’obsolescence programmée c’est ce que seagate a fait avec les disques dur baraccuda 7200.11 où toute la série s’arrêtait de fonctionner après quelques centaines de démarrage/arrêts du disque dur. Le fabricant parlait alors de microcode défectueux mais il n’en n’est rien, j’ai moi même réparé des dizaines de ces disques qui n’étaient plus reconnus par le bios, après avoir effacer les données SMART le disque repart à neuf, il s’agit donc bien là d’une obsolescence programmée, mais cet article sur la garantie limitée n’a rien avoir vraiment avec cela, ou en tout cas ne fait aucun lien contrairement à ce que je viens d’exposer.

jean (non vérifié) le 28/01/2012

@Jean : merci pour ce retour. Pouvez-vous me contacter rapidement sur info @ greenit fr ?

admin le 28/01/2012

L’OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE, SYMBOLE (DU GASPILLAGE) DE NOS SOCIÉTÉS ?

Les biens d’aujourd’hui semblent durer moins longtemps ; nous sommes entrés dans l’ère d’une société de consommation fondée sur le renouvellement rapide des produits. Quels sont les facteurs qui contribuent à cette diminution de la durée de vie des biens ? Quelles sont les raisons qui nous poussent à remplacer les produits tombés en panne au lieu de les réparer ?

Arte a récemment diffusé un documentaire intitulé « Prêt à jeter » que vous pouvez visionner en suivant ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=iB8DbSE0Y90 et qui donne des premiers éléments de réponse.

Pour l’étude « L’obsolescence programmée, symbole de la société du gaspillage, Le cas des produits electriques et electroniques » disponible ici : http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/RAPPORT_OP_BDEF_2_.pdf, les Amis de la Terre et le Cniid ont enquêté pour montrer les « coulisses » de nos sociétés de (sur)consommation.

Cette étude vise à une prise de conscience sur les défis qu’imposent des modes de production et de consommation plus soutenables. Elle ouvre des pistes de solutions qui mériteraient d’être approfondies par des travaux de recherche, en particulier sur l’allongement de la durée de vie des produits.

Cyril

www.riposteverte.com

-

RIPOSTE VERTE (non vérifié) le 03/02/2012

merci!

jou (non vérifié) le 12/03/2012

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.