Ordi 2.0 : le gourvernement en faveur d'un marché des ordinateurs de seconde main

Logo - Ordi 2.0 - gouvernement

Le programme Ordi 2.0 comporte trois volets :
- L’exonération de charges sociales et fiscales pour les dons d’ordinateurs par les entreprises à leurs salariés.
- La labellisation “ordi 2.0” d’une filière de reconditionnement des ordinateurs usagés.
- La mise en place, sous Présidence française de l’UE, d’une initiative européenne en faveur de l’”e-inclusion”.

Ce sont surtout les deux premières mesures qui nous intéressent sur GreenIT.fr

L’exonération de charges sociales et fiscales pour les dons d’ordinateurs par les entreprises à leurs salariés.
La loi de finances 2008, reprenant un amendement du sénateur Bruno Retailleau avec l’appui du Gouvernement, a mis en place ce dispositif. “Mais les entreprises hésitent à s’y engager, par manque de visibilité sur les conditions des dons consentis aux salariés”, a indiqué Eric Besson. Une charte, définissant un cadre de mise en oeuvre, a donc été signée le 24 juin : les entreprises pourront donner à leurs salariés leur matériel informatique usagé, sans que ce don soit qualifié - au plan social ou fiscal - de rémunération. “Le taux d’équipement des ménages français pourrait ainsi augmenter de 5 points sur un an et de 10 points sur deux ans”, a estimé Eric Besson.

La labellisation “ordi 2.0” d’une filière de reconditionnement des ordinateurs usagés
S’appuyant sur des partenaires associatifs, notamment dans le secteur de l’insertion, elle permettra aux personnes les plus modestes de s’équiper en matériel informatique à très bas prix et en toute confiance. Il s’agit de “favoriser la constitution d’une filière nationale de reconditionnement, de redistribution et de retraitement des ordinateurs”, a précisé Eric Besson. Qui est concerné ? Des structures d’aide sociale, d’associations et clubs du troisième âge, de centres pour handicapés, de points d’accès public aux Tic et à internet, de collectivités en charge de l’équipement des écoles, d’associations de développement local, qui pourront bénéficier ainsi de matériel informatique “fiable et à très bas prix”.

Un programme à saluer car la prolongation de la durée de vie des ordinateurs est l’acte le plus écologique et le plus “sociable” que l’on puisse faire en matière de Green IT.


Commentaires

Bonjour,
Cela me plaît bien de recycler ou de voir des sociétés qui ont pris cette option.
Dans ma région nantaise, je connais :
http://alterpcfrance.ifrance.com/
Bonne journée
 Corinne

Corinne44 (non vérifié) le 02/08/2008

@Corinne. Merci pour ton retour. J’ai ajouté le lien dans l’annuaire des spécialistes retraitement DEEE qui se trouve ici : http://www.greenit.fr/article/outils/annuaire-des-specialistes-du-traite…

admin le 02/08/2008

Ne vaut-il pas mieux encourager la construction et l’achat d’ordinateurs récents, contenant moins de matériaux polluants, et moins gourmands en énergie, et parallèlement aider au recyclage des vieux ordinateurs ?

Dodot (non vérifié) le 23/08/2008

@Dodot : 100% d’accord. Mais la France ne fabrique plus d’ordinateurs. Donc reste le recyclage et le marché de l’occasion qui sont au coeur d’Ordi2. Enfin… concernant le développement d’un marché de 2nd main des PC… ont aurait pu s’attendre à mieux. Par exemple, pourquoi ne obliger les particuliers et les entreprises à déposer le matériel usagé dans des centres de tri spécialisés ? Sous peine d’amende si cette obligation n’est pas respectée ? Cela permettrait de doper considérablement le marché des PC d’occasion.

admin le 24/08/2008

@Dodot et @admin: Favoriser le neuf (moins polluant, moins consommateur d’énergie), c’est le discours des fabricants. Depuis que pas mal de produits toxiques sont interdits dans la fabrication des équipements électroniques, on peut estimer qu’un ordinateur de moins de 3 ans est moins toxique qu’un ordinateur de 15 ans. Côté énergie, on aurait presque le même phénomène: la conso électrique unitaire baisse légèrement au fil des générations, mais l’énergie pour la fabrication elle, augmente sensiblement (c’est une autre traduction de la loi de Moore: il faut de plus en plus d’intrants, matières premières et énergie, pour fabriquer des équipements de plus en plus petits). Mais ce qui explose, ce sont les ventes (et les parcs installés) avec un impact “matières” et “énergie”. De plus, la course à l’obsolescence programmée justifie commercialement l’augmentation de puissance et le renouvellement des équipements. Transformer un PC sous Windows en un PC sous Linux peut le faire durer un ou 2 ans de plus; le transformer ensuite en client léger, lui donne 3 ans de plus encore et donc sans doute améliorer son cycle de vie.
Concernant la fin de vie, la loi existe mais pas vraiment la “police” pour la faire respecter. Les entreprises doivent recycler les équipements dans des circuits de recyclage reconnus. Les particuliers peuvent soit apporter leurs PC, écrans, etc. à la déchetterie locale, soit la rapporter au commerçant lors d’un renouvellement (c’est pour celà qu’on paye une écotaxe), et je suppose que le circuit Ordi 2.0 est intégré dans le dispositif officiel (peut-être en lien avec les distributeurs notamment). Le problème c’est justement qu’une bonne partie part en “poubelle” (ou pire abandonné sur le bord d’une route) ou est donné à des proches, ou encore stocké pour le jour où… Sans compter les énormes pillages “sélectifs” constatés dans les déchetteries sur ce type de déchets (cuivre, plomb…) qui fait la filière officielle s’organise lentement.
En conclusion, “Ordi 2.0” peut être une bonne solution (matières premières et énergie globale) si la filière de suivi est bien maîtrisée (notamment lors de la 2e ou 3e fin de vie).

pointcommun (non vérifié) le 25/08/2008

[...] en juin dernier, Ordi 2.0 favorise l’émergence d’un marché [...]

Recyclage › Ordi 2.0 sur les rails › G (non vérifié) le 15/12/2008

Bonsoir ce une bonne chose d avoir de points de reciclage partout en Europe mais Ya t il un point de reciclage au Cameroun ? Si non pourquoi pas en créé car les machines viennent de partout de la cemac pour être réparé a douala Yaoundé je suis du metier ce un grand part a ne pas sous estimé

Baba Ali (non vérifié) le 07/07/2014

@Baba Ali : 100 % d’accord avec vous. Malheureusement, l’occident ne voit pas l’intérêt d’investir chez vous puisque vous nous servez de poubelle pour nos déchets électroniques… C’est terriblement navrant.

admin le 08/07/2014

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.