La ville du Mans choisit HHVM pour son nouveau site web

Logo - Ville du Mans

La ville du Mans compte sur HHVM pour réduire l'empreinte environnementale de son site web.

Les lecteurs de greenit.fr ont été parmi les premiers à découvrir l’interpréteur HHVM de Facebook. Conçu pour réduire la consommation de ressources machine des sites PHP, cette technologie a permis au réseau social de maintenir son parc installé à la moitié de ce qu’aurait nécessité l’interpréteur historique.

Malgré son potentiel, HHVM n’a séduit qu’une poignée de décideurs en France, notamment des e-commerçants pour qui la réactivité de leur boutique en ligne est l’une des conditions premières de son succès. La ville du Mans, quant à elle, y voit le moyen de renforcer la démarche d’écoconception de son site web. Les détails d’une grande première.

Une motivation inédite : l’écoconception
Pour Alexis Braud, vice-président de Le Mans Métropole chargé de l’aménagement numérique du territoire, l’objectif est double : “moins de consommation électrique tout en assurant un meilleur service” résume-t-il. Avant d’ajouter, “je m’occupe d’un domaine de la collectivité où l’écoconception est moins évidente que dans d’autres. Je suis donc particulièrement heureux de la collaboration que nous avons initiée entre nxtweb et l’hébergeur Oceanet. Elle permet en même temps d’améliorer l’expérience utilisateur, d’économiser de l’énergie, de l’énergie grise et de valoriser deux entreprises locales. On aurait tort de s’en priver !”

Mesurer objectivement la plus-value, de l’importance du protocole
C’est la startup nxtweb, créée en février dernier qui prend en charge la mise en place de HHVM pour le Mans Métropole. Soucieuse d’écoconception, l’équipe a déjà à plusieurs reprises mesuré l’impact d’une migration HHVM sur la consommation de ressources des serveurs. Les derniers tests en date, réalisés sur la copie d’un site magento de production, ont mis en évidence d’importantes économies. La charge processeur (CPU) a été réduite entre -22 % et divisée par 2. La mémoire (RAM) a été réduite entre -39,8 % et divisée par 3,3. Au final, le serveur consomme jusqu’à trois fois moins d’énergie pour délivrer les mêmes traitements métier.

Bien entendu, ces chiffres ne peuvent donner qu’une idée très approximative du gain qui sera prochainement mesuré sur le site du Mans. Typo3 n’est pas magento, les conditions de production ne sont pas celles d’un test de charge. La prise de mesures avant/après est un objectif à part entière du projet. La ville du Mans et Oceanet, son hébergeur, ont donné carte blanche à nxtweb pour établir un protocole iso-production.

Et l’énergie grise ?
Réduire la consommation électrique à l’utilisation c’est évidement très positif, mais les lecteurs de greenit.fr connaissent bien notre point de vue : la phase de fabrication représente l’essentiel de l’impact environnemental d’un équipement informatique. Qu’y peut HHVM ?

Le site de la Ville du Mans est hébergé sur un unique serveur dédié. Difficile de le couper en deux ! Quoi que… Après une migration HHVM, le serveur pourrait accueillir le site de la ville d’Angers sans qu’aucun utilisateur angevin ou manceau n’en pâtisse. Et si les villes d’Angers et du Mans, pour des raisons qui dépasseraient largement le cadre de cet article, n’ étaient pas prêtes à sauter le pas, notre serveur pourrait tout aussi bien recevoir de nouvelles missions qui viendraient s’ajouter à son rôle premier. Comme héberger des services intranet, des applications administratives, des sites associatifs etc. Produire un serveur coûte cher à la planète, optimiser et faire durer son usage c’est là que se situe le véritable enjeu et l’apport d’HHVM.

Le Mans. Et après ?
Les premiers résultats seront disponibles d’ici quelques semaines. Greenit.fr s’en fera l’écho. D’ici là, tout en traitant les demandes des premiers utilisateurs, nxtweb souhaite populariser l’interpréteur PHP le plus efficace du moment. Premiers pas dans ce sens : la mise en ligne du premier manuel de configuration HHVM en français et celle de l’exécutable dans sa version 3.10, sous la forme d’une “archive d’installation simplifiée”.

Vous aussi, partagez vos retours d’expérience HHVM avec nous dans les commentaires.

Source : GreenIT.fr


Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.