Electricité : EDF veut augmenter ses tarifs de 20%

Logo - EDF

EDF annonce 20% d’augmentation sur ses tarifs. Cette hausse sera lissée sur trois ans. EDF, qui est censé proposer des tarifs régulés aux consommateurs jusqu’en juillet 2010, menace l’Etat de réduire ses investissements s’il n’obtient pas gain de cause. EDF justifie cette forte hausse par les investissement nécessaires pour répondre :
- à la demande toujours croissante de kWh,
- à la mise en place d’unité de production plus respectueuses de l’environnement.

Pour les particuliers comme pour les entreprises, c’est le moment de changer de fournisseur d’électricité. L’ouverture du marché de l’énergie a permis de voir se développer des offres compétitives et “si cette hausse tarifaire était acceptée, EDF serait jusqu’à 30% plus cher que les fournisseurs d’électricité alternatif” estime Kelwatt.fr dans un communiqué. On peut dès lors se demander comment EDF compte conserver ses abonnés.

Un peu plus d’un million de particuliers ont déjà franchit le pas, et ce chiffre continuera certainement d’augmenter suite à cette annonce. D’autant plus qu’au 1er juillet 2010, seuls les prix de marché seront en vigueur et que les tarifs d’EDF au prix du marché sont déjà 7% plus haut que ses tarifs régulés (pour une famille moyenne consommant 4500 kWh / an).

Kelwatt.fr estime ainsi que “ce serait non pas 30% mais bien jusqu’à 37% qui sépareraient les prix d’EDF, des prix pratiqués par les autres fournisseurs d’électricité comme Direct Energie, Poweo, Planète Oui, Proxelia, GDF, Enercoop”.

Nous ne pouvons donc que vous engager à vous rendre sur le site de Kelwatt.fr pour comparer tous les fournisseurs actuellement présents sur le marché de l’électricité. Kelwatt.fr est un comparateur indépendant qui se propose d’étudier les offres et les services des différents fournisseurs d’électricité et d’apporter ainsi toute la visibilité nécessaire aux consommateurs pour choisir leur fournisseur. Le comparateur présente également les différentes offres d’électricité renouvelable pour ceux qui souhaitent avoir une démarche écologique.


Commentaires

Au risque d’avoir l’air de nager à contre-courant, c’est une “bonne” nouvelle. En effet :

- Cela ne peut que favoriser la concurrence en faisant apparaitre de nouveaux modèles économiques. Cela va notamment rendre plus compétitifs les modèles basés sur de l’énergie verte.

- Cela va aussi donner un poids encore plus important au budget associé à la consommation électrique des équipements informatiques. Égoïstement, cela va permettre d’avoir un retour sur investissement plus rapide pour les prestations que nous réalisons pour le compte de nos clients pour leur permettre d’économiser sur leur facture électrique. Pour information on considère que le coût électrique dans un datacenter de haut niveau représente entre 25 et 40% de la facture globale. C’est donc loin d’être un critère négligeable.

Quoi qu’il en soit, on peut considérer comme inéluctable une augmentation de la facture électrique puisque les couts de production augmentent et que la France est l’un des pays d’Europe ou l’électricité est la moins chère.

Pour autant, j’admets qu’à titre personnel cela ne vas pas du tout m’amuser lorsque je recevrais ma facture EDF avec 20% de plus…

En résumé, payer plus cher va motiver à consommer moins et cela sera bon pour la planète mais, comme souvent, moins pour notre porte-monnaie.

Tristan.Labaume le 21/07/2009

C’est en quelque sorte une bonne nouvelle pour moi qui ait migré chez enercoop il y a quelques mois.
Actuellement, enercoop est plus cher qu’edf (.13 cts le kWh contre .11 pour EDF), si la hausse 20% se confirme, je serai content du fait que les prix seront les mêmes et qu’en plus. mon électricité sera d’origine renouvelable. Donc pour moi, pas de prob :p à cette hausse des prix.
Néanmois, je me demande si ces 20% seront aussi inclus dans le transport de l’énergie. Si c’est les cas, tous les revendeurs d’énergie alternatifs subiront une hausse non ?

Frank (non vérifié) le 21/07/2009

Le marché de l’électricité devient une véritable jungle. Les opérateurs sont ici présentés en tant que fournisseurs, mais
qu’en est-il en tant que clients? Les particuliers qui se sont équipés de panneaux solaires ou autres sources d’énergie individuelles ont l’obligation de revendre leur production à
un opérateur. J’avoue mes lacunes sur le sujet, mais je me demande si la concurrence est encadrée dans ce domaine:
- tous les opérateurs ont-ils obligation de racheter cette production privée?
- les prix d’achat du kW aux particuliers sont-ils alignés sur le prix de vente pratiqué par l’opérateur?

Je crains que la diversification et la concurrence des opérateurs ne favorisent ni la baisse des prix, ni les investissements sur des énergies propres.

Fred (non vérifié) le 22/07/2009

Hausse des tarifs à EDF, le prix d’un naufrage :
http://www.greenpeace.org/france/news/hausse-des-tarifs-a-edf-le-p
Economisons l’énergie et changer pour Enercoop !
Guide écolo des fournisseurs d’électricité :
http://www.revolution-energetique.com/ecolo-watt/ecolo-watt-rapport-comp…

Anonyme (non vérifié) le 22/07/2009

Et Michel Rocard semble finalement préconiser la taxation de l’Electricité dans son rapport final sur la CCE (Taxe Carbone). Alors, augmentation des tarifs ou taxe Carbone ? ou les deux ?

TRudowski le 22/07/2009

@TRudowsky : je ne comprends pas comment en France, des polytechniciens et autres enarques, peuvent taxer l’électricité sous couvert de l’urgence du réchauffement climatique alors que tout le monde sait que l’électricité française est produite à 78% par du nucléaire qui dégage très peu de CO2. Certes, les déchets nucléaires sont tout aussi dangereux, mais ils ne participent pas à l’urgence médiatique. Je ne comprends donc absolument pas les arguments de cette taxe. Si quelq’un peut m’expliquer, suis preneur !

admin le 23/07/2009

@admin : Le débat ne fait que s’ouvrir. Je ne peux que te renvoyer à tous les articles parus dans la presse ces derniers jours dont voici un des derniers : http://www.liberation.fr/terre/0101581247-exonerer-l-electricite-de-la-t…

Ceci dit, et pour paraphraser Tristan : c’est une “bonne nouvelle” pour le GreenIT. Cela ne fera qu’encourager les DSI à chercher encore plus d’économies de coûts d’énergie et à inclure l’informatique dans la comptabilité Carbone. Thème de réflexion pour les vacances…

TRudowski le 23/07/2009

L’augmentation des tarifs n’est pas fini. Un petit calcul très simple démontre l’ampleur du désastre qui nous attend.
Prix de revient actuel du KWH nucléaire (sans CO2) 2,5 c€
Si on remplit l’objectif de 20% d’énergie renouvelable en supposant 10% d’éolien (acheté par EDF à plus de 7 c€) et 10% de solaire (acheté par EDf à environ 60 c€). Le prix de revient moyen du KWH passe à : 2.5*.8+7*.1+60*.1= 8.7c€ donc nous aurons au minimum une hausse de 348% sans compter les investissements en centrales thermiques pour compenser les fluctuations de production du solaire et de l’éolien. Le tout entrainant une hausse de l’émission de CO2 par les nouvelle centrale thermique (voir ce qui c’est passé en Allemagne). ON délire!!!!

jrm (non vérifié) le 24/07/2009

hélas jrm, tout ceci est une vision très limitée, “statique” et qui se révèlera fausse.
le prix du kWh est peu couteux, c’est vrai, aujourd’hui. La France profite d’être la seule ou presque à tirer autant de l’énergie nucléaire. Qu’en sera t-il demain lorsque cette bonne idée aura été copiée mondialement ?
Il se passera la même chose que le pétrole, la matière première deviendra rare et chère et les prix d’aujourd’hui seront de lointaines illusions.

Ce qui est délirant c’est de croire que le cout de l’énergie nucléaire va rester le même. De surcroit, les prix sous contrôle de l’état ne permettent pas de refléter le cout réel de production.
Au fur et à mesure que les couts de l’EPR gonflent, le prix de revient du kWh est revu à la hausse. EDF rêve que le cout du kWh EPR soit à 2,5 c€ mais en tout état de cause, ça restera un rêve.
Et puis, si tout le monde veut du combustible nucléaire et qu’il n’y en a pas assez pour satisfaire la demande, d’aucuns seront bien contents d’avoir du vent et du soleil pour pas cher. :-)

Le pétrole évoluait dans la frange des 5$ avant 1973, il parait que récemment on l’a vu à 120$ le baril, ça laisse songeur, non ?

padi (non vérifié) le 04/08/2009

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.