2,53 : PUE moyen des data centers européens

PUE - schema de principe

Même s’il n’a pas été conçu pour ça, tous les responsables de data centers utilisent l’indicateur PUE* (Power Usage Effectiveness) pour se positionner les uns par rapport aux autres. Le graal est 1, c’est à dire 100 % de l’énergie consommée par le data center qui alimente les serveurs, baies, etc.

Selon une récente étude** de Digital Realty, nous en sommes encore loin ! En effet, sur les 200 entreprises interviewées, le PUE moyen déclaré*** est de 2,53. C’est à dire que pour 1 kWh d’électricité utilisée par les équipements informatiques, il faut en dépenser 2,53 fois plus dans la sécurité et l’éclairage du bâtiment, le refroidissement, le redressement du courant, etc. Ce chiffre n’est qu’un ordre de grandeur puisque Energy Star estimait le PUE moyen américain à 1,91 en 2010 et l’Uptime Institute entre 1,8 et 1,89 en 2011.

On progresse cependant puisqu’il était de 2,61 lors du sondage précédent. 62 % des entreprises mesure la consommation électrique (52 % au niveau des serveurs, 42 % au niveau des baies, 38 % au niveau des onduleurs). Ces premiers chiffres montrent donc que la mesure de la consommation électrique n’est pas encore homogène. Cependant, en moyenne, la puissance installée par m2 est de 5 kW, dont 25 % en dessous de 5 kW et 42 % entre 4,1 et 6 kW.

Les autres enseignements
Côté bonnes pratiques, 58 % des entreprises ont organisé les baies en allées chaudes et froides.

Parmi les autres valeurs intéressantes de l’étude :
- 31 % ne savent pas ce qu’est ou ne mesure pas leur PUE
- 45 % des entreprises utilisent 1 ou plusieurs DC en container (essentiellement pour des raisons de coûts, d’espace et de facilité de déploiement)

Comme la plupart des data centers sont vieux, saturés ou plus adaptés, 81 % des entreprises envisagent d’étende la capacité de leur DC en 2013. Elles recherchent une surface moyenne supplémentaire de 14 000 m2 (contre 15 600 m2 il y a un an – l’effet virtualisation ?). Parmi les drivers de ces extensions : 50 % recherche une capacité électrique supplémentaire (surtout en Franc et en Espagne) et 48 % cherchent plus d’espace (surtout en Allemagne). Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et les Etats-Unis sont les zones d’implantation préférées.

* Pour rappel, le PUE compare la quantité d’énergie qui entre dans le data center à la quantité d’énergie utilisée par les équipements informatiques. On ne peut calculer un PUE que pour un cycle complet d’activité, couplé à cycle climatique complet. Imaginez un vendeur de desserts glacés qui ne mesurerait son PUE qu’au mois d’août ! Enfin, le PUE est directement influencé par le niveau de disponibilité du centre informatique (classé de Tier1 à Tier4). Plus le niveau de disponibilité est important et plus un PUE faible est difficile à atteindre.

** Europe Campos Survey Results, janvier 2013

*** On aurait préféré une médiane, cela aurait été moins pire.

Source : http://www.digitalrealty.com/us/knowledge-center-us/?cat=Research


Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.