Catégorie : Acteurs

Green IT : les PME s’engagent

Une récente étude (mars 2009) parrainée par IBMIBM Green Mid Market* (PDF)- montre que 66% des entreprises ont déjà mis en place des projets pour réduire l’impact de leur informatique. Un chiffre confirmé par une autre étude : « Préserver la dynamique de développement durable »** parainée par Siemens Financial Services .

Selon IBM, 65% des objectifs visés par ces projets ont été réalisés ou même dépassés. L’étude porte sur tous les aspects du Green IT. Mais « les projets de construction ou de modernisation de salle informatique seront la priorité en 2009 et au-delà ».

Salles informatiques
60% des entreprises interrogées prévoient de construire une nouvelle salle informatique. Plus de la moitié ont mis en place des outils pour mesurer la consommation d’énergie de leur système d’information et 25 % ont l’intention de le faire en 2009. La maîtrise des coûts est le principal drivers. « Le rythme de virtualisation des serveurs dans la plupart des pays (taux moyen de mise en œuvre de 48 %) montre que les projets gagnants sont ceux qui peuvent prouver le potentiel d’économie de coûts et de retombées bénéfiques sur l’environnement » estime l’étude. Les pays à forte croissance économique et ne disposant pas d’infrastructure ancienne sont les premiers à construire des data center « éco-responsables ». 63% des services informatiques en Inde ont modernisé leurs salles de serveurs existantes dans le but de rehausser l’efficacité énergétique, ou sont en voie de le faire. La tendance est identique au Brésil.

Recyclage
56% des entreprises interrogées ont mis ou mettent en place des programmes de recyclage du matériel informatique désuet. 23% des services informatiques comptent adopter des pratiques de recyclage du matériel informatique ainsi que des moyens de mesure de la consommation énergétique au cours des 12 prochains mois.

Voyages d’affaires
Paradoxalement, les pays où le carburant est le plus cher au monde n’ont pas encore adopté la téléconférence et le télétravail pour réduire leurs coûts tout en atténuant l’impact environnemental de leurs déplacements professionnels. Ces derniers représentent pourtant souvent 50% des émissions de GES de l’entreprise. Alors que 50 à 60 % des entreprises nord-américaines, britanniques, indiennes ou brésiliennes ont déjà recours à la téléconférence et au télétravail, la tendance est moins prononcée en Allemagne et en France. Au cours des 12 prochains mois, ce sont les pays géographiquement vastes comme le Brésil et le Canada qui s’intéresseront le plus à ces moyens permettant de réduire le nombre de déplacements d’affaires. Au Brésil et au Canada, plus de 30% des entreprises devraient recourir à la téléconférence et au télétravail.

IBM-GreenIT-SMB.jpg

* enquête réalisée par Info-Tech Research Group auprès de 1.000 responsables informatiques au sein d’entreprises de 100 à 1000 employés au Brésil, Canada, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Inde, Japon, Suède, Norvège, Royaume-Uni et aux États-Unis.

** 2.750 entreprises de 50 salariés ou plus en France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Espagne

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé la communauté GreenIT.fr en 2004. Je conseille des organisations privées et publiques et anime, GreenIT.fr, le Club Green IT et le Collectif Conception Numérique Responsable (@CNumR).

Site web - Twitter - Facebook - Linked In