Catégorie : Logiciels

Node.js rocks !

Nous vous avions déjà relaté comment LinkedIn a divisé par 112 le nombre des serveurs nécessaires au fonctionnement de son site web mobile grâce à node.js. Spécialiste de ce serveur d’application asynchrone, Nearform a publié, en mars dernier, des retours d’expérience assez bluffant de WallMart, Paypal et du DailyMail.

De WallMart à Yahoo
Selon Nearform, en passant à node.js, PayPal a doublé le nombre de requêtes par seconde supportées par son infrastructure (serveurs) tout en réduisant le temps de réponse de 35 % (200 millisecondes) pour l’internaute. La productivité des développeurs du système de paiement en ligne aurait aussi doublé au passage (par rapport aux développements réalisés en Java).

Paypal n’est pas la seule grande entreprise à profiter de node.js. Parmi les leaders du commerce électronique, Groupon a divisé par deux le temps de chargement de ses pages grâce node.js et WallMart s’est même permis de déployer son nouveau site mobile alors que 200 millions d’utilisateurs étaient en ligne, lors du fameux « black-Friday », le jour le plus chargé de l’année ! C’est dire la confiance de l’équipe dans la stabilité de node.js. L’équipe qui a supervisé le déploiement a constaté un taux d’utilisation de seulement 1 % des serveurs.

D’autres poids lourds comme Netflix, Google et Yahoo! s’intéressent aussi très sérieusement à node.js. Yahoo! a par exemple déjà 200 développeurs dédiés à cette brique applicative dans son équipe.

Une architecture applicative modulaire
Selon plusieurs sources, les performances des applications développées au dessus de node.js reposent essentiellement sur deux points clés. D’une part, contrairement à Java, PHP ou .NET, node.js a été conçu dès l’origine comme un serveur d’application 100 % asynchrone.

D’autre part, les conventions et les motifs de conception usuels des développeurs node.js reposent sur une très forte granularité : chaque site ou service en ligne est constitué de nombreux modules assemblés les uns avec les autres. Contrairement à l’architecture monolithique des vieux développements, cette architecture modulaire garantit une bonne efficience du code.

Votre avis ?
Si vous utilisez node.js, votre retour d’expérience nous intéresse.

Merci à Jérémy Chatard pour l’alerte

Source : http://www.nearform.com/nodecrunch/node-js-becoming-go-technology-enterprise et http://blog.shinetech.com/2013/10/22/performance-comparison-between-node-js-and-java-ee/

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier (on parle plutôt de conception responsable de service numérique en 2016) . Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets et anime le Club Green IT

Site web - Twitter - Facebook - Linked In