Glossaire

Le glossaire

Ce glossaire n’en est qu’à ses débuts. Aidez nous à en faire une référence en nous envoyant vos propositions de définitions ici.

ACPEIP
Le 28 février 2006, la Chine a publié une loi intitulée «Administration pour le Contrôle de la Pollution causée par les Produits d’Information Electronique» (ACPEIP). Cette loi est fréquemment qualifiée de « ROHS chinoise » du fait des similitudes qu’elle possède avec la directive européenne (2002/95/CE) relative à la limitation de l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques. Les produits conformes à la directive ROHS ne sont pas forcément conformes à la réglementation chinoise ACPEIP. Le champ d’application de l’ACPEIP est nettement plus étendu que celui de la ROHS européenne. Pour en savoir plus.

Agenda 21
L’Agenda 21 est un plan d’action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre, à Rio, en 1992. Avec ses 40 chapitres, ce plan d’action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que : la pauvreté, la santé, le logement, la pollution de l’air, la gestion des mers, des forêts et des montagnes, la désertification, la gestion des ressources en eau et de l’assainissement, la gestion de l’agriculture, la gestion des déchets, etc.

ACV
L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) est une méthodologie d’analyse itérative de la fonction des produits constituée de 4 étapes principales dont la structure est standardisée par la norme ISO 14044. Appliquée à l’écologie, les méthodes d’analyse du cycle de vie orientées « dommages » soulignent les impacts environnementaux à chaque étape du cycle de vie du produit : fabrication, commercialisation, utilisation, recyclage, etc.

ADEME
Créée en 1991, l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est un établissement public sous la tutelle des ministres chargés de la recherche, de l’écologie et de l’énergie. L’ADEME à pour mission de relayer la politique de l’état dans les secteurs de la gestion des déchets, la maîtrise de l’énergie, de la réduction de la pollution de l’air et du bruit.

Auto-partage
Principe qui consiste à utiliser une voiture “publique” louée à l’usage par une entreprise spécialisée. L’utilisateur de la voiture ne paie que les kilomètres parcourus. Cette approche nécessite tout une logistique informatique, notamment pour le système de réservation du véhicule.

Cellule photovoltaïque
Composant électronique semi-conducteur à base de silicium qui, exposé à la lumière, absorbe les photons, libère des électrons chargés négativement et des “trous” chargés positivement. Génère une tension électrique de 0,5 volt en courant continu.

Changement climatique
Désigne une modification durable de l’ensemble des caractéristiques climatiques en un même endroit: réchauffement ou refroidissement. Ces changements peuvent être dû à des processus propres à la Terre, à des forces extérieures ou aux activités humaines.

CLER
CLER (Comité de Liaison Energies Renouvelables) est une association regroupant les acteurs de terrain des énergies renouvelables en France, industriels, bureaux d’étude, et associations. Plus d’info : www.cler.org

CEMS
Carbon Emissions Management System / Software. Système de gestion de l’empreinte carbone. Ces logiciels aide l’entreprise à mesurer, surveiller et réduire l’empreinte carbone de leur activité.

Nos articles sur ce sujet.

CO2
Le dioxyde de carbone (ou gaz carbonique) est l’un des principaux gaz à effet de serre. Les rejets de CO2 sont soit naturels, soit anthropique (activité humaine). Les rejets anthropiques sont en forte augmentation depuis quelques l’ère industrielle et encore plus depuis la fin de la seconde guerre mondiale (mondialisation et société de consommation).

Covoiturage
Car-sharing en anglais. Mode de déplacement qui consiste à partager une voiture particulière entre plusieurs personnes, principalement pour les trajets entre le domicile et le lieu de travail.

Débit d’absorption spécifique (DAS)
Le débit d’absorption spécifique (DAS) évalue le niveau de radiofréquences émises par un portable à pleine puissance vers son utilisateur. Il est exprimé en Watts / kg pour un espace de 10g de tissu humain. En France et en Europe, le seuil est fixé à 2 W/kg contre 1,6 aux USA.

SAR (Specific Absorption Rate) en anglais.

DCiE
Data Center Infrastructure Efficiency. Permet d’exprimer l’efficacité énergétique d’un data center à l’aide d’un pourcentage. On le calcul en divisant le total de l’énergie utilisée pour alimenter l’infrastructure informatique avec le total de l’énergie utilisée pour alimenter l’ensemble du datacenter. C’est l’indicateur inverse du PUE (voir plus bas).

Développement durable
Développement qui s’efforce de répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.Le développement durable s’appuie sur trois piliers : l’économie, l’écologie, et le social. À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. (Our common future, ONU, 1987).

Dioxyde de carbone
 Voir CO2

Directive “Batteries”
Pour protéger la nature et les européens des substances toxiques que contiennent les batteries, le parlement européen a mis à jour la directive (91/157/EEC) de mars 1991 (Batteries Directive) avec la directive (2006/66/EC) de juillet 2006. Entrée en application le 26 septembre 2008, la nouvelle directive vise à garantir la collecte et le recyclage dans l’Union européenne de toutes les piles à la fin de leur vie utile et d’empêcher leur incinération et leur élimination. La directive 2006/66/EC fixe des taux de collecte minimaux à atteindre pour chaque Etat membre - 25% en 2012 et 45% en 2016 - et des objectifs en terme de recyclage : 65% en poids pour les piles plomb-acide (recyclage du plomb le plus complet possible), de 75% pour les piles au nickel-cadmium (avec récupération de tout le cadmium) et de 50% du poids moyen des autres déchets de piles. D’autre part, les états membres devront installer des systèmes nationaux de collecte pour permettent aux consommateurs de retourner gratuitement leurs piles usagées.

Durée de vie active

Durée qui s’écoule entre la date de mise en service et la date de mise au rebut. On confond souvent la durée d’utilisation qui totalise le nombre d’heures d’utilisation de l’équipement avec la durée de vie active qui mesure la durée pendant laquelle l’équipement est réellement en activité au sein d’une entreprise ou chez un particulier. Cette durée est plus courte que la durée de vie. Par exemple, les consommateurs conservent, pour la plupart, des téléphones plus ou moins fonctionnels chez eux même s’ils ne les utilisent plus.

écoconception logicielle
L’éco-conception logicielle vise à « trouver le meilleur équilibre possible entre le niveau de performance à atteindre et la quantité de ressources nécessaires pour atteindre cette performance ». C’est une démarche d’efficience, pas de performance. Elle couvre toute les étapes du cycle de vie d’un logiciel, de la spécification du besoin à la fin de vie en passant par le développement et la maintenance évolutive.

écolabel
Autre orthographe : éco-label. Les écolabels sont destinés à promouvoir la conception, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant un impact moindre sur l’environnement pendant leur cycle de vie. On distingue trois type d’écolabels : les écolabels officiels (type I), les écolabels indépendants (type II), et les écoprofils (type III). La plupart des écolabels informatiques sont basés sur l’auto-déclaration et ne sont pas certifiés par un un organisme tiers.

Eco-conception
Consiste à concevoir un produit, en prenant en compte et en minimisant son impact sur l’environnement durant l’ensemble de son cycle de vie, tout en maintenant ses performances lors de son utilisation.

éco-efficacité
Concept économique qui consiste à fabriquer plus de produits (ou de services) en consommant moins de ressources et d’énergie, et en réduisant le volume de déchets. Ce dernier point (réduction du volume de déchets) est définit par l’expression Cradle to Cradle en référence à l’ouvrage éponyme et en opposition à l’expression “Cradle to the grave” (du berceau à la tombe). Lorsque les déchets deviennent des matières premières, on parle d’économie circulaire.

écoprofil
éco-profil. Le profil environnemental d’un produit est défini, selon la norme ISO 14025, à partir des indicateurs d’impact de l’inventaire du cycle de vie. Il caractérise les impacts du produit sur l’environnement et la santé, pour l’ensemble de son cycle de vie.

Eco-TIC
Traduction française de Green IT. Voir Green IT.

Economie Positive
Génère une croissance économique qui restaure le capital écologique, c’est-à-dire la capacité de l’environnement à fournir à l’économie des ressources (énergie, matières premières) et des services (stockage du carbone, recyclage des déchets, traitement de l’eau, etc). Economie Positive est une marque déposée de BeCitizen.

Efficacité énergétique
C’est le rapport entre la quantité d’énergie récupérée et l’énergie consommée. Elle est exprimée par le COP (coefficient de performance) quand il s’agit de production de chaleur, par l’Energy Efficiency Ratio (coefficient d’efficacité énergétique) pour les appareils produisant du froid. A ne pas confondre avec le rendement, qui est le rapport entre l’efficacité réelle de la machine et l’efficacité théorique maximale qu’on peut attendre d’elle. En informatique, plusieurs éco-labels (80 Plus, Energy Star 5.0) garantissent l’efficacité énergétique des alimentations électriques des ordinateurs et des périphériques (imprimantes, écrans, etc.).

Empreinte écologique
L’empreinte écologique est une mesure de l’impact de l’homme sur le milieu naturel. Cette méthode évalue la surface de terre et d’eau nécessaire à une population donnée pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins d’absorption de déchets.

Empreinte carbone
L’empreinte carbone totalise la quantité de gaz à effet de serre (GES) émis par une entreprise, un bâtiment ou une infrastructure informatique. On traduit la quantité des six principaux gaz émis (CO2, CH4, etc.) par leur équivalent en kilos de CO2. L’empreinte directe est celle directement liée à l’infrastructure. L’empreinte indirecte, plus complexe et rarement calculée pour le matériel informatique, mesure toutes les émissions connexes (fournisseurs, transport, etc.). Le calcul de l’empreinte indirecte s’appuie sur l’Analyse du Cycle de Vie (voir ACV).

empreinte ressources

Terme utilisé en écoconception logicielle. Contraction de “empreinte ressources IT”. Désigne la configuration technique requise pour faire fonctionner un logiciel ou service en ligne. L’empreinte ressources s’exprime par la quantité de mémoire vive, la puissance processeur, l’espace de stockage et la bande passante nécessaires au fonctionnement du logiciel ou du service en ligne. GreenIT.fr a ainsi mesuré qu’il faut 71 fois plus de mémoire vive pour faire fonctionner Windows 7 et Office 2010 par rapport à Windows 98 et Office 97. Ce chiffre de 71 est un indicateur quantitatif de l’empreinte ressources de ces logiciels.

EMAS
Egalement appelée éco-audit, EMAS (Eco Management and Audit Scheme) est une norme européenne révisée en 2004. Son objectif et de promouvoir l’amélioration continue des résultats obtenus par les organismes en matière d’environnement. Depuis sa révision, le règlement EMAS s’appuie en partie sur la norme ISO 14001. EMAS prescrit la mise en place d’un système de management de l’environnement (SME) qui permet de suivre la politique environnementale de l’entreprise et ses objectifs d’amélioration. EMAS prend en compte les aspects liés aux achats, aux pratiques des sous-traitants et fournisseurs, aux activités de transports, aux produits et à leurs impacts sur la biodiversité. Contrairement à la norme ISO 14001, EMAS oblige l’entreprise à mettre à la disposition des parties intéressées une déclaration environnementale. Les 2 premières années suivant la certification et au minimum une fois par an, des audits de suivi sont réalisés. Un audit de renouvellement est effectué la 3ème année. Le coût de l’enregistrement EMAS est de 3.500 à 6.000 euros pour une entreprise déjà certifiée ISO 14001. Et de 6.000 à 9.000 euros sinon. En France, la gestion du règlement EMAS est assurée par l’ACFCI (Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie).

Energies renouvelables
Les énergies renouvelables utilisent des sources d’énergie naturelles et inépuisables, comme le soleil, le vent, la chaleur de la terre, l’eau, les marées. On y inclut également l’énergie générée par les organismes vivants capables de se reproduire : ressources halieutiques, végétaux (biomasse), etc.

ERP
Enterprise Resource Planinng. Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en français. Ce logiciel gère l’ensemble de l’activité de la gestion courante de entreprise - comptabilité, ressources humaines, trésorerie, etc. – et parfois même l’activité liée au tiers – achats fournisseurs, commandes clients, etc. – et la fabrication. Les ERP commence à intégrer les dimensions environnementales (voir CMS) et sociétales (voir RSE) dans des modules spécifiques

EuP
La directive 2005/32/EC, plus connue sous le nom de Energy-using Products (EuP), vise à réduire la consommation électrique des produits utilisés en Europe.

EVE
EVE (Electricité VErte) est un label écologique privé à l’initiative du CLER et de WWF-France qui vise à éclairer le consommateur dans son choix en distinguant les offres et démarches les plus qualitatives en matière d’électricité verte. Ce label est en cours d’accréditation au sein du réseau EUGENE (European Green Electricity Network). Plus d’info : www.electricite-verte.info

Exergie
La transformation d’une énergie induit une dégradation de la quantité d’énergie utilisable sous une forme donnée. L’exergie quantifie cette dégradation en mesurant le travail maximal récupérable, c’est-à-dire l’énergie « utile », sous une forme donnée, contenue dans 1 joule d’énergie primaire. Le point clé : l’exergie mesure le potentiel de fonctionnement d’un système dans le milieu ambiant. En d’autres termes, l’exergie permet de tenir compte de scénarios ambiants précis alors que l’énergie considère que l’environnement n’a aucun impact.

Facteur 4
Le facteur 4 repose sur la diminution par quatre de notre empreinte écologique. Pour atteindre cet objectif, deux approches complémentaires sont à notre disposition : l’efficience et l’efficacité. L’efficience vise à réduire la quantité de moyens / ressources nécessaires à l’atteinte d’un objectif : faire autant de kilomètres en voiture en consommant moins de carburant par exemple. Elle s’appuie sur des approches telles que les circuits courts et la re-localisation de l’économie, l’économie circulaire, des processus industriels plus efficients, etc. L’efficacité vise à trouver de nouvelles méthodes pour atteindre un objectif en réduisant l’empreinte écologique : faire moins de kilomètres en voiture grâce à la vidéo-conférence par exemple. Elle s’appuie essentiellement sur l’adoption de nouveaux comportements : re-mutualisation des biens et des services (co-voiturage par exemple), la généralisation de l’économie de fonctionnalité (auto-partage), etc. “Facteur 4” est également le titre d’un rapport remis au Club de Rome. Il est édité en Français chez Terre Vivante (notamment).

Gaz à effet de serre (GES)
Ce sont les constituants gazeux de l’atmosphère, tant naturels qu’anthropiques (d’origine humaine), qui absorbent et ré-émettent le rayonnement infrarouge. Ces gaz, par leurs propriétés physiques contribuent à l’effet de serre. L’accumulation des GES dans l’atmosphère est l’un des facteurs intervenant dans le mécanisme de réchauffement de la terre.

GIEC
Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat. Le rôle du GIEC est d’évaluer l’information scientifique, technique et socio-économique pertinente pour comprendre le risque du changement climatique d’origine humaine.

Green ICT
Extension du champ du Green IT (Information Technologies), qui se concentre sur les outils informatiques, à l’ensemble des technologies de l’information. ICT signifie Information & Communication Technologies

Green IT
Démarche d’amélioration continue qui vise à réduire les impacts environnementaux, sociaux et économiques du numérique. Le terme officiel en France (très peu employé) est éco-TIC.

Green IT 1.0
Ce concept distingue deux volets dans le Green IT :
- les efforts faits par les constructeurs informatiques pour réduire l’impact de leur matériel sur l’environnement,
- l’effet de levier de positif des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’environnement.
Le “Green IT 1.0” se concentre uniquement sur la réduction de l’impact environnemental de l’informatique.

Green IT 2.0
Ce concept distingue deux volets dans le Green IT :
- les efforts faits par les constructeurs informatiques pour réduire l’impact de leur matériel sur l’environnement,
- l’effet de levier de positif des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’environnement.
Le concept de “Green IT 2.0” émerge face au syndrome des 2%.

Greenwashing
Expression qui désigne un procédé marketing abusive qui consiste à vanter les mérites écologiques d’un produit ou d’une entreprise sans en apporter la preuve formelle. Les exemples sont nombreux.

HQE
Haute Qualité Environnementale. Marque déposée en France, visant l’intégration dans le bâti des principes du développement durable tels que définis au Sommet de la terre de juin 1992. La HQE correspond aux caractéristiques du bâtiment, de ses équipements (produits et services) et du reste de la parcelle, de l’opération de construction ou d’adaptation du bâtiment qui lui confèrent l’aptitude à satisfaire les besoins de maîtrise des impacts sur l’environnement extérieur et de création d’un environnement intérieur confortable et sain. La HQE cherche également à utiliser au mieux les ressources locales et contribue ainsi à l’essor des économies locales et à la réduction des transports de matériaux.

ISO 14000
Série de normes qui concernent le management environnemental.

ISO 14001
La norme ISO 14001 est la plus utilisée des normes de la série des normes ISO 14000 qui concernent le management environnemental. Une organisation peut faire certifier son système de management environnemental suivant cette norme par des organismes tierce partie accrédités comme l’Association Française pour l’Assurance de la Qualité, par exemple pour la France. (plus sur Wikipedia)

ISR
L’Investissement Socialement Responsable est un investissement individuel ou collectif effectué selon des critères sociaux, environnementaux, éthiques et de gouvernance d’entreprise avec une optique de performance financière. La sélection des actifs se base sur des critères sociaux et environnementaux et l’incitation au comportement responsable des dirigeants.

Exergie
Le concept de négawatt est simple mais puissant. Partant du constant que l’on dépense moins d’énergie à économiser l’énergie plutôt qu’à la produire, un négawatt quantifie une puissance « en moins », c’est-à-dire la puissance économisée grâce à un changement de technologie ou de comportement. Cette notion est due à Amory Lovins, fondateur du Rocky Mountain Institute, l’un des auteurs du fameux livre « Facteur 4 ». En France, l’association Négawatt porte ce concept.

NRE
Loi dite de Nouvelles Régulations Economiques. 2001. L’article 116 oblige les sociétés françaises cotées à rendre compte dans leur rapport annuel des impacts environnementaux, sociaux et territoriaux de leurs activités.

obésiciel
Contraction de “obèse” et “logiciel”. Ce terme désigne la tendance des logiciels à demander toujours plus de ressources informatiques (mémoire vive, cycles processeur, espace de stockage, bande passante) pour fonctionner. La loi de Wirth repose sur ce constat.

Observ’ER
Observ’ER (Observatoire des Energies Renouvelables) est l’institut français d’émission des certificats verts RECS. Créé en 1979, L’Observatoire des énergies renouvelables, association loi 1901, a pour but d’informer, de promouvoir et de favoriser le développement d’initiatives tendant à accroître le rôle des énergies renouvelables dans l’économie et la société. Plus d’info : www.energies-renouvelables.org

OHSAS 18001
Référentiel créé en 1999, cette spécification évalue de systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail (EHS) et plus généralement de la maîtrise des risques sur le lieu de travail.

Pile à combustible
Générateur de courant qui transforme l’énergie d’une réaction chimique en courant électrique continu. Le combustible peut être de l’hydrogène ou de l’éthanol.

PRG
Le Pouvoir de Réchauffement Global d’un gaz à effet de serre représente la puissance radiative que ce gaz renvoie vers le sol sur une période cumulée de 100 ans. On rapporte cette valeur à celle du gaz carbonique. Le PRG du méthane (CH4) est de 21, celui du protoxyde d’azote (N2O) de 310 et celui de l’hexafluorure de soufre (SF6) de 23 900. Ainsi, l’émission d’1 kg de SF6 a autant d’impact sur un siècle que l’émission de 23,9 tonnes de CO2.

Protocole de Kyoto
En signant ce protocole à Kyoto (Japon) en 1997, les pays industrialisés se sont engagés à réduire leurs émissions des six principaux gaz à effet de serre de 5 % en moyenne entre 2008 et 2012, par rapport à 1990 (année de référence). Protocole entré en vigueur en 2004.

PUE
Power Usage Effectiveness. Indicateur mis au point par Green Grid pour mesurer l’efficacité énergétique d’un datacenter. Il est calculé en divisant le total de l’énergie consommée par le datacenter par le total de l’énergie utilisée par l’équipement informatique (serveur, stockage, réseau). Les membres de Green Grid visent un PUE de 1,6 fin 2009. Mais certains d’entre eux ont déjà atteint de meilleurs ratios. Sun a par exemple atteint un PUE de 1,23 avec son nouveau datacenter basé en Californie. Voir aussi : DCiE

Puits de carbone
Système (forêts, océans, etc) qui absorbe naturellement une partie du CO2 émis dans l’atmosphère.

REACH
Le règlement Reach (enRegistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques) couvre le contrôle de la fabrication, de l’importation, de la mise sur le marché et de l’utilisation des substances chimiques. Il vise les substances en tant que telles, ainsi que celles présentes dans les préparations ou dans les articles. REACH a pour objectif d’offrir au public une meilleure protection vis-à-vis des substances chimiques intentionnellement produites. C’est probablement de la réglementation la plus ambitieuse et la plus importante de ces 20 dernières années dans le domaine de l’environnement.

RECS
RECS (Renewable Energy Certificate System) est un système européen indépendant de certification de l’énergie renouvelable. Sa mission est de promouvoir et d’encourager le développement des énergies renouvelables et va permettre d’assurer la traçabilité de l’électricité d’origine renouvelable en Europe. 24 pays intègraient RECS international en 2007. Plus d’info : www.recs.org

Recyclage
Procédé de traitement des déchets industriels et ménagers. Le recyclage permet plusieurs fois le réemploi de la matière première d’origine des produits transformés et consommés. Il se distingue de l’incinération (une méthode de valorisation des déchets) qui ne récupère qu’une seule fois une partie de l’énergie contenue dans le produit.

RoHS
Restriction of Hazardous Substances. Directive européenne (2002/95/EC) adoptée en février 2003. Elle vise à réduire la quantité de substances particulièrement polluantes – plomb, mercure, cadmiun, etc. - dans les appareils électroniques.

RSE
Responsabilité Sociétale des Entreprises. Concept qui vise à intégrer les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans l’activité de l’entreprise et dans ses interactions avec les parties prenantes. Depuis 2001, c’est une obligation légale pour les sociétés cotées. Elle est complétée par la norme ISO 14001 qui vise à mesurer l’impact de l’activité d’une entreprise sur l’environnement.

Silicium
C’est l’élément le plus abondant sur la Terre après l’oxygène (27,6%), sous forme de dioxyde de silice (dans le sable, le quartz, la cristoballite…) ou de silicates. C’est un faible conducteur d’électricité donc idéal en tant que semi-conducteur. Le silicium est l’élément principal utilisé pour la fabrication de cellules solaires photovoltaïques. Celles-ci sont alors montées en panneaux solaires pour la génération d’électricité.

SME
Le Système de management environnemental (SME) est un mode d’organisation interne spécifique qui permet de mettre en place des améliorations permanentes des résultats d’une entreprise ou d’une collectivité vis-à-vis de l’environnement, en prenant en compte l’impact environnemental de ses activités, en évaluant cet impact et en le réduisant.

Sociétal
Pour des partisans du développement durable, la responsabilité sociétale est un concept qui désigne la responsabilité d’un agent économique par rapport aux conséquences sociales et environnementales de ses activités sur ses parties prenantes. Pour une entreprise, on parle ainsi de responsabilité sociétale des entreprises. Ce terme est plus large que la simple notion « social » qui se limite aux êtres humains.

Télétravail
Le télétravail rassemble les outils – matériels, logiciels, méthodes - qui facilitent le travail à distance, en dehors du lieu de travail traditionnel. Le télétravail sera prochainement mieux encadré légalement suite à une proposition de loi du gouvernement début 2009. Les solutions techniques du télétravail sont conçues en fonction des usages : communication unifiée, téléprésence, conférence en ligne, etc. Elles sont également déclinées par secteur d’activité : télé-médecine, etc. Selon le scénario, le télétravail permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (voir GES), notamment en limitant les déplacements professionnels qui constituent 50% des émissions des entreprises du secteur tertiaire.

TIC
Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Cet acronyme regroupe essentiellement les technologies de communication et l’informatique. Le terme éco-TIC commence à remplacer le terme anglo-saxon Green IT dans la langue française. Les éco-TIC sont constituées de l’ensemble des méthodes, logiciels, matériels, services et processus informatiques qui :
1. participent à la réduction de l’empreinte environnementale des activités humaines,
2. améliorent les conditions de vie des citoyens et de travail des salariés,
3. aident les entreprises à gérer l’évolution du cadre réglementaire lié à l’environnement,
4. participent à la croissance « verte » de l’économie en encourageant les effets de levier positifs des TIC sur l’environnement.

TDP
Thermal Design Power. Le TDP (Thermal Design Power) d’un processeur est l’enveloppe thermique maximale que celui-ci peut traiter en charge maximale. Le TDP a pour but de donner des informations concernant la chaleur à dissiper sur un processeur. Le fabricant de carte mère et le fabricant de ventirad sauront alors la capacité de chaleur à dégager. Le TDP aide aussi le consommateur à faire son choix et à choisir son système de refroidissement en fonction de la consommation du processeur. Inversement, il permet aussi de sélectionner le matériel le moins consommateur possible d’énergie!

WEEE
Waste Electrical and Electronic Equipment. Traduit par DEEE en français. Directive européennes (2002/96/EC) visant à organiser la filière du recyclage des appareils électroniques. Elle est directement liée à l’éco-taxe sur les appareils électroniques. Cette éco-taxe finance une partie du processus de recyclage.

Wirth
La loi de Wirth s’énonce ainsi : “le logiciel ralentit plus vite que le matériel n’accélère”. C’est une des lois fondamentales de l’écoconception logicielle et du green IT qui visent à l’inverser.

La plupart des définitions sont de GreenIT.fr. Les autres sont issues de Wikipedia.


Commentaires

[...] d’obtenir le détail du PUE (Power Usage Effectiveness), APC Schneider Electric s’appuie sur ses outils Change Manager et Capacity Manager qui mesurent [...]

Constructeur › APC et Bull unis pour chasser les (non vérifié) le 03/06/2008

[...] ils contiennent des substances toxiques comme le plomb, le mercure ou le nickel. La directive RoHS (glossaire) vise à éliminer ces substances des nouveaux matériels. Mais, en attendant, depuis le 13 août [...]

Recyclage › DEEE : l’université Lyon 2 recyclera (non vérifié) le 12/06/2008

[...] Apple respecte la directive RoHS (glossaire) et a fini par abandonner des composants porteurs de substances dangereuses dans la fabrication [...]

Constructeur › L'iPhone 3G est-il toxiqu (non vérifié) le 13/06/2008

[...] De plus, pour créer de l’air frais, Internet FR a eu recourt à la technique du free-cooling qui consiste l’aspirer l’air extérieur quand la température le permet. Cette technique peut être mise en œuvre dès que la température extérieure est inférieure à 13°. Elle permet d’éviter d’utiliser des compresseur à eau (climatisation classique) qui sont de véritables gouffres énergétiques. En dehors des serveurs, la climatisation est en effet le principal poste de dépense d’énergie dans un datacenter. Elle contribue donc à augmenter le PUE (voir le glossaire). [...]

Hébergeur › Internet FR économise 80% de consomma (non vérifié) le 17/06/2008

[...] de la logique du PUE (Power Usage Efficiency) promu par The Green Grid pour les datacenters, ce ratio permet de revisiter la liste des [...]

Constructeur › Green500 : IBM en tête des superca (non vérifié) le 20/08/2008

[...] Eco-concevoir, c’est repenser ses produits dans le cadre d’une démarche globale pour réduire leurs impacts environnementaux sur l’ensemble de leur cycle de vie. Dans le cadre des nouvelles technologies de l’information, différentes directives européennes promeuvent cette démarche : EuP, WEEE-DEEE, et RoHS. Vous pouvez obtenir une présentation précise dans notre glossaire. [...]

Acteurs › Eco-conception : tout savoir sur la dém (non vérifié) le 22/09/2008

[...] preuve, la firme de Mountain View publie des mesures officielles de son PUE qui atteint 1,13 sur l’un de ses data centers et 1,21 en moyenne, soit l’objectif [...]

Acteurs › Google consomme 5 fois moins d&#039 (non vérifié) le 08/10/2008

[...] progrès incessant en ce moment, AMD vient par exemple de présenter deux nouvelles puces avec un TDP de 45 watts [...]

PC de bureau › Dell proposera bientôt un PC écolo (non vérifié) le 05/02/2009

[...] Nous sommes en avance sur ces sujets en Europe : REACH, WEEE, RoHS, etc. Une récente directive batteries en lien étroit avec WEEE prévoit par exemple qu’en 2015, 60% des matières utilisées dans [...]

Acteurs › Green Grid : un point complet avec Andr (non vérifié) le 10/02/2009

[...] ISO 14001, la labellisation Energy Star ou Blue Angel, et le respect des directives européennes RoHS, WEEE, EuP sont désormais omniprésents dans les appels d’offre [...]

Constructeur › Lexmark publie un éco-simulateur & (non vérifié) le 12/02/2009

[...] entreprises cotées ont l’obligation de publier leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) au sein d’un Rapport Sociétal et Environnemental (RSE). Mais la loi “Grenelle [...]

Logiciels › 3 outils pour gérer son empreinte car (non vérifié) le 09/03/2009

[...] Aménageur et gestionnaire de ce patrimoine, Sofibus avait déjà mis en place des mesures visant à mieux respecter l’environnement : service mutualisé de collecte des déchets industriels, espaces verts, etc. L’entreprise vient de passer à la vitesse supérieure en obtenant les certifications ISO 14001 et EMAS (voir le glossaire). [...]

Acteurs › Sofibus déploie un SME › Gre (non vérifié) le 20/03/2009

[...] le PUE (ndlr : Power Usage Effectiveness) du dispositif de stockage en poussant au maximum le taux d’utilisation des supports et en [...]

Home Computing contre Cloud Computing, fausse route ? | Phil (non vérifié) le 12/06/2009

[...] Selon l’éditeur, 97% des entreprises envisagent une stratégie Green IT et 45% ont déjà mis en place des projets. Les décideurs informatiques restent focalisés sur : - la réduction de la consommation d’énergie (90% d’entre eux), - la réduction des coûts de refroidissement (87%), - et les impératifs de responsabilité environnementale de l’entreprise pour (86%). [...]

Editeur › Green IT 2009 : 20% de responsables Gre (non vérifié) le 23/06/2009

[...] il est conseillé d’imprimer le moins possible. Selon une analyse du cycle de vie (ACV) menée par Bio Intelligence Service pour concevoir l’éco-simulateur de Lexmark, 80% de [...]

Trois applications pour réduire vos impressions | Comperienc (non vérifié) le 23/06/2009

[...] source d’exposition du public. L’affichage intelligible du débit d’absorption spécifique (DAS) permettrait de privilégier les téléphones portables les moins exposants » explique l’Afsset. [...]

téléphone › Ondes électromagnétiques : l’Afset co (non vérifié) le 16/10/2009

Merci pour ce glossaire bien utile !

J’ai remarqué que Green IT 1.0 et 2.0 avaient quasiment la même définition…

Manuel P. (non vérifié) le 17/12/2009

@Manuel P. : oui, c’est le périmètre qui change. Green IT 1.0 = TIC, Green IT 2.0 = coeur de métier de l’entreprise. Dans la notion de Green IT 2.0 il y a aussi la notion d’inventer le monde 2.0, c’est à dire, au delà de l’efficience, faire les choses autrement. Exemple : les site web de covoiturage qui encouragent des changements de comportement (de l’individuel au collectif) et l’auto-partage (de l’économie du produit à l’économie de la fonctionnalité).

admin le 17/12/2009

!! attention à la définition du facteur 4

Comme le rappelle (entre autres, voir aussi manicore.com) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur_4

La diminution se fera par l’efficience, mais aussi e ndiminuant la consommation matérielle.

Donc contrairement à la définition que vous donnez :
“La diminution, dans deux ou trois décennies, par quatre des consommations d’énergie et de matières premières pour le même service devrait permettre de doubler le niveau de vie tout en diminuant par deux les pressions sur l’environnement et les ressources.”

… c’est la division par 2 du “niveau de vie” ET la division par 2 grâce à l’efficience (“2” c’est un ordre de grandeur) qui permettront combinées d’avoir une division par 4 des consommations d’énergie et de matières premières

lulu35 (non vérifié) le 30/05/2012

@lulu35 : merci pour cette précision. Je corrige ASAP.

admin le 31/05/2012

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.