Paprec améliore le taux de dépollution des composants

Stockage Ecrans

Photo d'une zone de stockage d''écrans sur palettes alignées

La collecte, le traitement et la dépollution des DEEE ne s’improvisent pas ! Supervisées et contrôlées par Ecologic pour le compte de ses producteurs adhérents, ces étapes sont assurées à ce jour par 120 opérateurs partenaires, qui doivent répondre à des critères de qualité et de suivi très précis.

Paprec est l’un d’entre eux. Sur ces 40 usines installées en France, cinq sont chargées de la collecte, du démantèlement et de la dépollution de plus de 10 000 tonnes de DEEE par an.

« Depuis trois ans, explique Miguel Lauga, directeur délégué de Paprec, nous ne cessons de moderniser nos équipements pour répondre aux normes de traitement et améliorer le taux de dépollution des composants issus des DEEE. Et bien que notre activité principale porte sur le démantèlement des écrans, le groupe PAPREC s’intéresse aussi à d’autres produits tels le PAM (Petits Appareils en Mélange). »

Bien que leur taux de valorisation soit inférieur aux PAM, les écrans nécessitent des chaînes de traitements spécifiques, notamment pour extraire les poudres luminescentes.

« Notre site situé à Bordeaux, ajoute Miguel Lauga, vient d’être équipé d’un système confiné d’aspiration centrale qui permet aux équipes de travailler dans de meilleures conditions : un tapis de convoyage et un basculeur automatique acheminent les écrans sans que les opérateurs aient à se déplacer d’un poste de travail à un autre ; l’émission et la perte de poussières sont limitées ; la séparation des verres au plomb et des verres au baryum est optimisée au profit d’un meilleur taux de dépollution, etc. Ce type d’équipement nous permet de répondre aux exigences des audits conduits par Ecologic. Il nous offre aujourd’hui la possibilité de nous inscrire comme un acteur clé du traitement des écrans »


Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.