Catégorie : Logiciels

HHVM et PHP7 : quelle solution choisir ?

Plus de 80 % des sites web dans le monde reposent sur PHP. C’est dire l’importance de ce langage. Longtemps considéré comme particulièrement lent, PHP est devenu largement plus performant que ses concurrents directs python et ruby, tant en terme de rapidité de traitement que de consommation processeur (CPU) et mémoire. Il vous suffit de vous rendre ici pour vous en convaincre.

La volonté de Facebook de réduire son budget data center est à l’origine de cette révolution. En développant HHVM pour faire tourner plus efficacement ses millions de lignes de code PHP (et ainsi réduire le nombre de serveurs nécessaires) et en ouvrant le projet à tous Facebook a littéralement forcé Zend, l’éditeur historique de PHP, à réagir.

La réponse de Zend s’appelle PHP7 et elle est disponible depuis le 3 décembre 2015. Depuis, sa sortie, des maquettes comparatives PHP7 versus HHVM se suivent…Et se ressemblent assez peu. Vous pouvez par exemple consulter ces deux comparatifs :

  • https://kinsta.com/blog/the-definitive-php-7-final-version-hhvm-benchmark/
  • http://www.midwesternmac.com/blogs/jeff-geerling/benchmarking-drupal-8-php-7-vs-hhvm

Premier promoteur de la solution HHVM en France, Nxtweb a ajouté la migration PHP7 à son offre. La startup vient de publier des résultats portant sur le site wordpress nxtweb.fr : http://www.nxtweb.fr/2016/01/05/php7-versus-hhvm-premier-round-sur-notre-site-wordpress/.

Alors, HHVM ou PHP7 ?

« Dans les conditions de ce premier test, HHVM a toujours une avance confortable sur l’interpréteur Zend. Grosso modo, la meilleure config HHVM affiche une consommation CPU moitié moindre que PHP7 pour des temps de réponse réduits de 30 à 50 %. HHVM en revanche consomme globalement plus de mémoire que son concurrent » résument les deux auteurs de l’étude, Thomas Samain et Gwenaël Chailleu.

Dans les mois et les années à venir, d’autres maquettes vont suivre et d’autres optimisations de l’un et l’autre concurrent vont se succéder. La bataille ne fait que commencer, pour le plus grand profit des utilisateurs.

Des gains considérables avec l’une ou l’autre solution
« La réalité des sites PHP en production est à mille lieux de ce duel de versions ultra-performantes » rappelle cependant Thomas Samain.

Trois données pour nous aider à mesurer l’énorme marge d’amélioration :

  • 1. La meilleure version de PHP en production est la version 5.6. Or, cette version, tous tests du site wordpress nxtweb.fr confondus, consomme entre 2,8 et 4,6 fois plus de CPU, entre -8% et +70% de mémoire et répond entre 2,2 et 8,6 fois moins vite que la meilleure version HHVM.
  • 2. La version 5.6 ne représente que 8 % des déploiements. Les versions antérieures à PHP 5.6 sont significativement moins efficaces et beaucoup plus utilisées. Voir : http://w3techs.com/technologies/details/pl-php/5/all
  • 3. Enfin, PHP est utilisé par environ 82 % des sites web à travers le monde. Voir http://w3techs.com/technologies/details/pl-php/all/all

Dans ces conditions, en 2016, on peut opter pour HHVM ou choisir PHP7 car, quoiqu’il en soit, une mise à jour s’impose !

Source : GreenIT.fr

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In