Catégorie : Matériel

Noël 2012 : de la mémoire plutôt qu’un nouveau PC ?

Comme nous le répétons souvent sur GreenIT.fr, nous ne changeons pas nos ordinateurs parce qu’ils ne fonctionnent plus, mais parce qu’ils rament. Sachant que la fabrication et la fin de vie concentrent 80 % de l’empreinte écologique d’un ordinateur, le geste clé consiste à allonger sa durée de vie active.

Nombre de consommateurs considèrent les fêtes de fin d’année comme le moment idéal pour remplacer leur ordinateur devenu trop lent par un ordinateur tout neuf.

Or, plutôt que d’acheter un ordinateur neuf, on peut facilement booster les performances d’un ordinateur vieillissant en ajoutant de la mémoire vive et / ou un SSD (Solid State Drive). Cette approche a deux avantages : elle est peu onéreuse et elle préserve l’environnement en luttant contre l’obsolescence programmée.

Ajouter de la mémoire vive
barrette-memoire_small.jpgQuand un ordinateur n’a plus suffisamment de mémoire vive (RAM), il ne peut pas exécuter correctement les logiciels qui deviennent lents, et peuvent ne plus répondre. La solution consiste alors a augmenter la quantité de mémoire vive. Une simple barrette de mémoire vive de 2 Go (entre 10 et 30 euros) permet souvent de redonner un coup de jeune à une ordinateur vieillissant.

Exemple : 2Go So-Dimm DDR3-1333 CL9 de Crucial à 9,56 euros TTC

 

Remplacer le disque dur par un SSD
crucial-32go-v4.jpgDisponibles pour Mac et PC, les Solid State Drives (SSD) sont des mémoires flash qui remplacent les disques durs. Bien plus rapides, plus légers, plus résistants, et moins énergivores que les disques durs, ces unités de stockage permettent de rajeunir un ordinateur portable vieillissant. En effet, les ordinateurs portables intègrent le plus souvent un disque dur lent (5400 tpm). Les premiers SSD débutent à 40 euros pour 30 Go et peuvent atteindre plus de 300 euros pour 512 Go

Exemple : 32 Go SATA II pour le SSD V4 2,5 pouce de Crucial à 42 euros TTC

Merci à Crucial pour l’idée de cet article.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In