Catégorie : Matériel

Avec EraseDisk, Fujitsu donne une seconde vie aux ordinateurs

Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP), 50 millions de tonnes de déchets électroniques (DEEE) s’accumulent sur la planète chaque année, une grande partie provenant des PC mis hors service.

Pour encourager ses clients à reconditionner les ordinateurs dont ils se séparent plutôt que les recycler, Fujitsu vient d’ajouter la fonction EraseDisk sur plusieurs modèles de ses PC Esprimo, de ses ordinateurs portables Lifebook et de ses stations de travail Celsius.

EraseDisk supprime définitivement les données stockées sur un disque dur, sans redémarrage du système d’exploitation. Unique et simple d’emploi, cette fonction est avant tout destinée aux entreprises contraintes par des règles de conformité toujours plus strictes, qui souhaitent s’investir dans la revente pour reconditionnement de leurs vieux équipements informatiques.

Cette fonction et le support d’un acteur mondial tel que Fujitsu est important car de nombreuses entreprises préfèrent recycler leurs équipements plutôt que leur donner une seconde vie, uniquement par crainte d’une fuite de données confidentielles.

En cas d’audit, EraseDisk assure la conformité du processus en fournissant un rapport de vérification qui prouve que les données ont bien été supprimées. Ces rapports de suppression peuvent être enregistrés sur un périphérique USB.

Contrairement au discours dominant, le recyclage ne doit être privilégié que lorsque le matériel ne fonctionne plus et n’est plus réparable. Or, la majorité des équipements dont les entreprises se séparent sont en parfait état. Il faut donc privilégier le reconditionnement au recyclage.

Le reconditionnement du matériel est un geste clé du Green IT. L’empreinte écologique d’un ordinateur se concentre en effet lors de sa fabrication et de sa fin de vie. Or, la durée de vie d’un ordinateur a été divisée par 4 en 25 ans et les DEEE professionnels de catégorie 3 (matériel informatique) collectés ne représentent que 14 % des équipements mis sur le marché entre 2006 et 2009 (source : GreenIT.fr).

Source : communiqué

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In