Catégorie : Recyclage

La crise des déchets électroniques empire au niveau mondial

Selon une récente étude de Pike Research le volume de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) augmentera jusqu’en 2015 avant que les politiques publiques n’aient un réel impact. En 2015, le volume annuel de DEEE atteindra 73 millions de tonnes. Rappelons qu’il suffit de 1 gramme de mercure pour polluer 1 m3 de terre ou 1.000 m3 d’eau pendant 50 ans.

La bonne nouvelle, c’est que les politiques de réduction des DEEE devraient commencer à faire sentir leurs effets à partir de 2016. Les armes clés contre cette pollution, rappelle l’étude, sont les lois, les initiatives des entreprises privées pour réduire leur impact, et la prise de conscience des consommateurs. Pour Pike Research, le principal challenge est la prise de conscience du grand public et des salariés dans l’entreprise.

C’est pour cette raison que nous insistons aussi souvent que possible sur le rôle clé de chaque lecteur de ce blog et que nous rappelons systématiquement que les gestes les plus efficaces consistent, par ordre décroissant d’efficacité à :
– utiliser son matériel le plus longtemps possible,
– rapporter le matériel inutilisé dans un centre de traitement,
– acheter du matériel d’occasion reconditionné.

L’étude souligne l’impact très positif des directives européennes RoHS et WEEE qui servent d’exemple au reste du monde, mais rappelle que, sans une coordination internationale, le problème des DEEE est difficile à traiter efficacement. Certains pays (Asie, Afrique) servent en effet de décharges (illégales, faut-il le préciser ?) au reste du monde. Avec des conséquences sanitaires déplorables.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In