Catégorie : Recyclage

Coldisk collecte et recycle vos vieux CD / DVD

Chaque année, il se vend en France 200 millions de CD / DVD. Des supports constitués à 95% de polycarbonate, un plastique noble qui garde presque les mêmes caractéristiques après recyclage.

Les CD et DVD sont cependant difficiles à recycler car ils superposent différentes couches de matériaux. Seuls quelques spécialistes comme CDMoi et AtmosPlastic les transforment en granulés. Ces granulés seront utilisés pour fabriquer des lunette de sécurité, des boîtier d’ordinateurs et d’imprimantes, des pare-chocs de voiture, des vitres en plexiglas, etc.

La principale difficulté reste la collecte des CD et des DVD qui finissent pour la majorité à la poubelle. Ces supports ne sont en effet pas considérés comme des déchets d’équipement électroniques (DEEE). « Les spécialistes du traitement des DEEE ne se soucient pas des CD / DVD car ils ne gagnent pas d’argent sur ce marché et les stocks sont trop petits et diffus pour leurs charges de fonctionnement » nous explique Denis David, fondateur de Coldisk.

C’est pour pallier cette faiblesse qu’il vient de lancer Coldisk : un service de collecte de CD, de DVD et de de boîtiers en plastique. Il fonctionnera dans un premier temps sur l’île de France qui est la région la plus équipée en informatique.

Coldisk va aider les collectivités et les grandes entreprises à installer des collectes sélectives de CD/DVD/boîtiers. Coldisk collecte directement les CD/DVD au sein des grandes entreprises et les transmet à un centre de traitement éco-agréé. Pour les collectivités, Coldisk propose aux mairies d’installer des conteneurs à des points clefs (équipements culturels, écoles, déchetterie) pour permettre de récupérer les déchets.

Le coût du service (130 à 300 euros / tonne en fonction du territoire) est environ 20% moins cher que le coût d’une prestation identique pour un déchet ménager classique :
– les collectivités locales paient seulement ce qui est ramassé + la location ou l’achat des conteneurs + un forfait déplacement.
– les entreprises payent le service en fonction du nombre de CD à reprendre + un forfait déplacement.

Les centres de traitement sélectionnés par Coldisk réutilisent tous la matière en France pour fabriquer de nouveaux produits. En jargon écologique, on parle de boucle courte fermée : les déchets d’un premier processus industriel se transforment en matière première d’un second processus industriel dans une zone géographique limitée et avec un nombre d’intermédiaires limité.

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier. Je conseille des organisations privées et publiques sur ces sujets.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In