Catégorie : Matériel

Jet d’encre : l’arnaque écologique du siècle

190 millions de cartouches laser et jet d’encre sont achetées chaque année en Europe. Cela représente 60.000 tonnes de déchets. Selon les révélations de PC World, ce chiffre pourrait être réduit d’environ 80 millions de cartouches, soit 24.000 tonnes de déchets en moins chaque année. Mais la cupidité n’a pas de prix écologique…

Selon PC World, certaines imprimantes à jet d’encre poussent l’utilisateur à remplacer la cartouche noire alors qu’elle contient encore plus de 45% de la quantité initiale d’encre. A 1500 euros le litre d’encre, on comprend que les constructeurs ne fassent pas d’effort. D’autant que le coût de revient est au moins 100 fois inférieur.

Sur les quatre modèles testés – Canon Pixma MP610, Epson RX680, Kodak EasyShare 5300 et HP PhotoSmart C5280 – seul HP n’est pas mis en doute. Ses imprimantes continuent à fonctionner malgré l’affichage d’un message d’alerte sur le faible niveau d’encre. Et ce avec n’importe quel type de cartouche.

En revanche, la situation est déplorable chez les autres constructeurs. L’imprimante cesse de fonctionner alors qu’il reste respectivement :
– 24% d’encre (cartouche Canon) et 45% (cartouche G&G),
– 43% d’encre (cartouche Kodak) et 36% (cartouche G&G),
– 8% d’encre (cartouche Epson) et 41% (cartouche LD Products).

On se demande comment avec de tels chiffres, le WWF accepte d’être partenaire de Canon. Et comment ces fabricants osent publier un rapport RSE…

Frédéric Bordage

Expert Green IT et numérique responsable, j'ai créé GreenIT.fr en 2004 et lancé le sujet de l'écoconception logicielle en 2009 avec Frédéric Lohier.

Site web - Twitter - Facebook - Linked In